04/02/2007

Le préau des écoles de la rue du Progrès.

Houdeng-Aimeries - 15-16 août 1903.

 

Les nombreuses personnes qui se rendront samedi et dimanche prochain, aux distributions des prix des élèves des écoles communales, seront émerveillés de la belle conception de la scène, spacieuse et d'une solidité à toute épreuve, et surtout de la peinture, qu'on peut qualifier d'artistique, et qui est l'oeuvre de M. Henri Jessen, le distingué professeur de peinture de l'Ecole Industriel le de La Louvière. La dernière main a été mise à la scène, qui n'a certes pas sa pareille en province.

 

022AHA_CANAL~2

Sur cette photo du canal devant l'église de Houdeng-Aimeries, on aperçoit à l'arrière-plan, derrière le pont, le préau des écoles de la rue du Progrès.

 

Elle vaut la peine d'être visitée en détail. Elle occupe une superficie de 170 mètres carrés, sa largeur est de 20 mètres et sa profondeur de 8m.50. Le plancher est appuyé sur une centaine de poutrelles en bois que supportent huit pilastres en maçonnerie. A côté de la scène proprement dite, qui mesure 8m. 50 de largeur et 7m.20 de profondeur, se trouvent deux dépendances de 5m.75 et 8ra.50, reliées entre elles par un couloir de Ira.50 se trouvant dans le fond. Le décor principal, qui représente un "salon riche", troué de cinq portes et de deux fenêtres, a été brossé par M.Jessen avec un art accompli ; de même que le côté extérieur d'ailleurs, moins somptueux mais non moins bien travaillé. Les panneaux des décors sont soutenus dans toute leur hauteur par des ferrures qui les rendent d'un usage éternel. Bref, on ne pouvait rêver mieux.

 

Le rideau, du nouveau système, se relevant d'une seule pièce, constitue une magnifique draperie d'une grande richesse de tons. Quant à la façade principale, elle se compose de deux grands panneaux situés de chaque côté du rideau.

 

Deux tableaux, peints à l'huile, représentent "L'instruction" et ont un caractère artistique indéniable. Dans le haut, de forme trapézoïdale, sont peintes les armoiries des neuf provinces, encadrant le Lion Belge et notre belle devise "L'Union fait la Force". Le tout présente un coup d'oeil vraiment merveilleux.

 

Et si l'on doit louer l'architecte qui a dressé les plans, M. Georges Drugmand, on doit féliciter sans réserves M. Léon Blondiau, entrepreneur de peintures à Houdeng-Aimeries, qui a fait de la scène une merveille d'art et de bon goût. Ce sera, nous en sommes certains, l'avis de tous.

 

Il ne reste plus maintenant qu'à faire la toilette de la salle.

 

Houdeng-Aimeries pourra se vanter de posséder la plus belle salle qui soit.

 

15:00 Écrit par La Petite Louve dans Enseignement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecoles |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.