21/02/2007

Le canal.

Houdeng-Aimeries - Mercredi 1er octobre 1902.

 

Tous les journaux, dit un organe financier, avaient fait courir le bruit que l'on allait incessamment mettre en adjudication les parties métalliques des trois ascenseurs d'Houdeng-Airmries et de Thieu. Maintenant on n'en parle plus. Cette nouvelle a fait dire également que du coup nos ateliers de construction retrouveraient l'activité de leurs plus beaux jours, l'estimation de ce travail se montant à plus de trois millions.

 

296HA_ASCENSEUR_NO3__SALLE_~1

Vue du sommet de l'ascenseur n°3: les plantes aquatiques remplissent le bief face à la salle des machines.

 

Lorsqu'on fit l'ascenseur de Houdeng-Goegnies, dont la gigantesque structure voit journellement défiler des centaines de visiteurs, il n'y eut pas de concurrence: les ateliers Cockerill furent seuls à soumissionner, ce travail n'étant guère encore connu en Belgique. Mais, aujourd'hui, nos ingénieurs connaissent aussi bien la construction des ascenseurs que le premier spécialiste anglais venu. Aussi la lutte sera chaude et il est hors de doute que les ingénieurs du Centre l'emporteront, ayant toutes les belles cartes dans leur jeu et pouvant travailler sur place, évitant ainsi de nombreux frais.

 

A propos du canal, on est en ce moment en train de mettre l'eau dans la partie comprise entre l'ascenseur de Houdeng-Goegnies et Thieu. Nous avons eu l'occasion d'y passer après-midi nous nous sommes dit qu'on aurait pu, pendant qu'il était à sec, débarraser le canal des saletés et des plantes aquatiques qui en polluent les eaux ... Plaignons de tout coeur les premiers bateaux qui en feront la traversée!

20:15 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.