22/02/2007

Les ascenseurs.

Houdeng-Aimeries - Jeudi 20 septembre 1906.

 

Le canal du Centre, commencé le 20 mai 1882, est toujours inachevé. Le système de M. de Smet de Naeyer, qui consiste à commencer de nombreux travaux pour ensuite ne pas les achever, est cause de ce fait que les nombreux millions dépensés jusqu'ici restent improductifs.

 

Quand, à la Chambre, on en fait le reproche à notre Premier, celui-ci a répondu invariablement que les ressources manquaient, alors cependant qu'il en trouvait pour accomplir des travaux dont l'utilité était plus que douteuse.

 

Les travaux de creusement du canal du Centre furent divisés en quatre sections: la première fut adjugée aux entrepreneurs Dechaux, Poirz et Simon, pour la somme de 4.639.000 francs; la seconde à M. Ruelens, d'Héverlée, pour 548.900- francs; la troisième section fut entreprise par MM. Jean Cousin et frères, de Bruxelles, et la quatrième et dernière section fut confiée à MM. Boisée et Hargot, d'Anvers, pour 1.849.000 francs. Enfin une section qui reliait le nouveau canal à celui de Charleroi-Bruxelles fut construite par MM. Mortiaux, Hanssens et Bauwens pour 405.000 francs.

 

556HA_ASCENSEUR_NO2_EN_CONS~1

L'ascenseur n°2 en cours de construction.

 

Cette section comprenait les travaux de creusement et de maçonnerie de l'ascenseur dit de La Louvière, mais qui, en réalité, se trouve sur le territoire de Houdeng-Goegnies. La partie métallique de ce travail d'art fut confiée pour la somme de 800.000 francs à la société John Cockerill et Cie, de Seraing.

 

Quantité d'eau a déjà coulé depuis le jour où le premier ascenseur fut inauguré. De grandes fêtes eurent lieu à cette occasion et notre souverain les rehaussa par sa présence.

 

Notre ascenseur a reçu un nombre considérable de visites. De tous les coins de la Belgique on est venu le voir fonctionner: des Anglais, des Allemands, des savants de tous les pays du monde sont venu admirer ce produit du génie humain qui prend un bateau dans le canal inférieur, le soulève comme s'il s'agissait d'une plume, pour le glisser dans le canal supérieur à 15m.397 plus haut.

 

Quelques rares bateaux en ont déjà fait l'expérience, le premier, l'an dernier, destiné à un brasseur de Houdeng-Goegnies.

 

594HA_ASCENSEUR_NO2_VUE_SUP~1
L'ascenseur n°2 vu du bief supérieur.
 

Trois autres ascenseurs sont édifiés à Houdeng et à Thieu. La maçonnerie est achevée depuis longtemps et, à diverses reprises, on a annoncé que la partie métallique allait être mise en adjudication. La dépense pour les trois ascenseurs sera d'environ 2.400.000 francs. Ils ne différeront du premier que par des points de détail, le principe sera le même.

 

Quand le canal du Centre sera-t-il livré à la circulation? Voilà la question palpitante que l'on se pose depuis longtemps. Le sera-t-il sous le gouvernement actuel? Nos maîtres cléricaux nous ont appris le danger qu'il y avait - à nous, habitants du Centre - à le combattre, en nous refusant ce qu'ils accordaient à la partie Cléricale du pays. Notre infortuné canal n'est-il pas frappé du même ostracisme?

 

Il est appelé cependant à rendre de grands services à l'industrie nationale...

20:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ascenseurs |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.