04/03/2007

Les nouveaux puits d'extraction du Quesnoy.

Houdeng-Aimeries - Bois-du-Luc

Vendredi 15 avril 1904.

 

Les deux nouveaux puits d'extraction que la Société charbonnière de Bois-du-Luc a fait creuser au hameau du Quesnoy, à Trivières, coûteront plus de 4 millions. Ce sont les plus considérables construits jusqu'ici.

 

Les bâtiments, entièrement incombustibles, ont 135 mètres de longueur, 17 mètres de hauteur et 14 mètres de largeur intérieure.

 

Le siège sera outillé pour occuper 1000 à 1200 ouvriers. Les deux puits auront une profondeur de 800 mètres environ.

 

L'extraction vient de commencer respectivement à 440 mètres et 516 mètres de profondeur, à chacun des puits, dans la série des couches demi-grasses (13 à 16 p.c. de matières volatiles).

 

Toutes les installations fonctionneront par l'électricité. Les turbines à vapeur de 400 chevaux vont être mises en marche et produiront l'énergie électrique pour les ventilateurs souterrains et les différents moteurs de la surface, à l'exception  des  machines  d'extraction et des pompes

alimentaires mues par la vapeur.

 

Le triage, complètement en fer, sortira des Ateliers Nicaise et Delcuve, à La Louvière.

 

025ABDL_BUREAUX_DU_CHARBONN~1

Les carrés d'habitations et l'entrée des bureaux et ateliers des charbonnages de Bois-du-Luc.

20:30 Écrit par La Petite Louve dans Charbonnages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.