06/03/2007

Aux charbonnages.

Houdeng-Aimeries - Bois-du-Luc

Mardi 4 mai 1926.

 

Le chroniqueur industriel d'un confrère bruxellois rapporte qu'aux charbonnages de Bois-du-Luc, le nouveau siège que cette société installe près du château de Beaulieu, entre Ville-sur-Haine et Boussoit, dans la concession d'Havré, est poussé activement. Le creusement et le bétonnage du puits, sur un diamètre utile de 4m.55 sont arrivés à la profondeur de 166m.40. Les travaux se poursuivent sans arrêt et régulièrement jusqu'ici.

 

Selon les probabilités et sauf imprévu, le trouage du bouveau d'Havré avec le puits Léopold sera obtenu au cours du premier semestre de 1928. La sous-station électrique a été mise en service, ainsi que la machine d'extraction électrique. Un second transformateur de 400 K.V.A. 11000/1000V., a été installé.

 

La cabine de sectionnement définitive de Boussoit a été achevée et mise en usage. Elle permet toutes les combinaisons utiles par deux câbles entre la Centrale de Quesnoy-Havré-Beaulieu et les Centrales de l'Electricité du Hainaut comme réserve. Un compresseur rotatif Winterthur de 500 CV., mû électriquement, est commandé.

 

Ce nouveau siège, qui ne comportera qu'un puits unique, nécessitera une dépense d'une trentaine de millions.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Charbonnages | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

pendant mes études 'ingénieur je suis descendu dans un puits de mine en creusement .. c'était à Tertre dans le Borinage .. un des derniers de Wallonie
Mais j'ai aussi visité le musée de Bois-du-Luc il y a quelques années

Écrit par : aramis-dingo | 06/03/2007

Les commentaires sont fermés.