27/04/2007

Le canal.

Houdeng-Goegnies - Dimanche 10 juillet 1898.

 

Le public ne pouvait certes pas prévoir de quelle importance seraient les travaux de la dernière section du canal du Centre.

 

515HG_TRAVAUX_CANAL_DU_CENT~1

Les travaux du creusement du canal du Centre.

 

Que de terres remuées! Pendant qu'on travaille activement à l'achèvement de l'aqueduc qui doit livrer passage au Thiriau- du- Luc détourné, sous la Chaussée de Mariemont, le talus, l'énorme talus s'élève majestueusement; il est aux deux tiers de sa hauteur.

 

On sait qu'il doit servir à détourner le chemin de fer de Haine-Saint-Pierre à Soignies, pour permettre la construction d'un gigantesque pont de 18 mètres de hauteur, à l'emplacement actuel du pont Georges.

 

Quelle vie! Quelle animation sur tous ces travaux! Qu'on se retourne de n'importe quel côté, ce ne sont qu'ouvriers, chevaux et machines en mouvement. L'étranger que ses affaires amènent de temps en temps de ce côté, ne doit pas être un peu surpris d'avoir à escalader un remblai de 7 à 8 mètres de hauteur: tel le cycliste que nous voyions dernièrement arriver à fond de train du Saint-Nicolas. L'énorme barrière se présente à lui : que faire? Rebrousser chemin? En deux temps, trois mouvements, le vélo est sur les épaules et... en route pour l'ascension.

 

Le pont en fer construit par la Société de Bois-du-Luc se dégage petit à petit.

17:15 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, pont |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.