03/11/2007

Un café mis à sac.

La Louvière - Lundi-Mardi 23-24 avril 1900.

Depuis quelque temps, il règne une certaine effervescence dans le quartier du Hoquet. Motif: animosité entre Flamands et Wallons. Hier soir, vers 7h.1/2, une bande de 15 à 20 Wallons est arrivée devant la maison occupée par un Flamand, le nommé Rosiers, habitant rue du Hoquet, en face de la brasserie; ils ont brisé les carreaux, et, entrés dans l'habitation, ils ont réduit en miettes le mobilier de l'estaminet et sont ensuite allés à l'étage accomplir le même exploit. La petite fête a été organisée par un Wallon qui, la semaine dernière, a reçu des coups de plusieurs Flamands, lesquels sont connus. Un individu a été arrêté au moment où il lançait des projectiles dans les vitres.

 04017LL_RUE_DU_HOCQUET
 

La police était occupée à une enquête concernant un vol et M. le commissaire de police en chef Girlot, arrivé aussitôt sur les lieux avec quatre agents, a pu arrêter un des assaillants qui a refusé de désigner les noms de ceux qui l'avaient aidé à faire cette belle besogne. Ceux-ci sont pourtant, dès à présent connus et auront à répondre de leur méfait devant la justice.

Dans la mêlée, plusieurs personnes ont failli être tuées, trois lits, à l'étage se trouvant au moment de l'attaque occupés par des logeurs.

De multiples procès-verbaux ont été dressés et des mesures ont été prises pour empêcher de nouvelles rencontres.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.