24/11/2007

Une surprise désagréable.

La Louvière - Lundi-Mardi 18-19 novembre 1912.

Au cours de la nuit de samedi à dimanche, l'un de nos jeunes et distingués concitoyens a été affligé d'une surprise désagréable. Ayant assisté, au Théâtre, à la fête du Cercle choral mixte, il était rentré sous l'excellente impression que lui avait laissée "Ode à la joie"... Mais elle fut courte, sa joie.

330LL_PLACE_COMMUNALE

Il ne tarda pas, en effet, de constater que durant son absence, d'audacieux malandrins avaient pénétré dans son poulailler et avaient enlevé une douzaine de poules magnifiques. Les audacieux cambrioleurs avaient dû tuer sur place plusieurs des volatiles, car on remarquait sur le sol des plumes et du sang.

Franc, décidé, notre concitoyen battit les environs de sa demeure, mais sans succès. Ce matin, il alla se plaindre à la police qui, aussitôt, ouvrit une enquête. On est sur la piste des coupables, n'a-t-on déclaré. Souhaitons qu'on ne tarde pas à les pincer.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.