12/12/2007

Incurie administrative.

La Louvière - Samedi 17 janvier 1914.

Triste et lamentable le cortège que l'on pouvait voir hier midi traversant les rues de la commune. Une douzaine d'hommes transportaient, en civière, un ouvrier blessé au cours de son travail, dans les Ateliers des chemins de fer de l'Etat, à Haine-St-Pierre.

494LL_PLACE_MAUGRETOUT 

Mais quelle civière! Un petit lit de fer très bas, sans couverture, ni oreillers. On y avait couché le malheureux souffrant, on l'avait recouvert tant bien que mal - plutôt mal que bien - de pardessus, vestons et autres effets du même genre. Et dire que le blessé venait ainsi, transporté à bras d'homme, de plus d'un kilomètre de son domicile!

L'Administration ne pourrait-elle avoir un matériel plus commode et surtout plus décent pour le convoyage des victimes du travail?

Il s'agit ici du nommé Legau Victor, demeurant rue de la Paix. Au cours de sa besogne, un poids très lourd tombant, lui brisa net la jambe droite. Après pansement, il a été reconduit chez lui dans des conditions scandaleuses que nous relatons plus haut.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.