16/02/2008

Sur la passerelle de la station.

La Louvière - Dimanche-Lundi 8-9 septembre 1928. Les policiers de La Louvière ont appréhendé vendredi soir, un individu nommé Devissche Adolphe, de Houdeng, qui, pour éprouver la solidité de la passerelle et de sa concubine, a cru devoir rouer de coups cette femme. Devissche repose à l'amigo communal. Un procès-verbal lui rappellera pendant son existence que l'on ne doit pas frapper une femme.

18:00 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.