15/08/2008

Une fantaisie curieuse.

La Louvière - Mercredi 10 février 1926.

Une fantaisie curieuse, qu'on peut voir par la brèche faite dans le mur de clôture du parc Boch, en face du Dépôt des Vicinaux, et qui montre à quel caprice un riche propriétaire peut recourir pour embellir son parc, en lui donnant un aspect rustique et archaïque.

On peut donc voir, avant que la démolition ne les fasse disparaître, un simulacre de "ruines" établies il y a environ 60 ans, avec les débris d'une antique église et d'un ancien cimetière, venant on ne sait d'où et qui donne l'impression que, jadis, dans ce parc, existait cette antiquité. En effet, autour de ces ruines, mal reconstituées, et qui indiquent le manque de talent de l'architecte allemand, qui en a dressé le plan, et du maître maçon, qui a fait le travail, on peut voir des débris de colonnes, des chapiteaux, des fenêtres, des rinceaux des anciens styles roman, gothique, ogival et flamboyant, ainsi que plusieurs belles pierres tombales, sculptées, portant, des effigies de prêtres et de gentilshommes, ainsi que des écussons de noblesse d'anciens seigneurs. 

04011LL_CHATEAU_BOCH48 [Web520]

Le château Boch, côté sud. Avec ces pieux et curieux débris, on a construit, on a voulu reconstituer, le contour' en ruines d'une église: entrée et absides, mais, malheureusement, les pièces et les morceaux entiers de toutes ces colonnes et voûtes ont été si mal rassemblés et placés, que cela n'a aucun caractère d'ensemble, ni de beauté artistique. Autour de cette vieille église, on a comme voulu reconstituer un cimetière, en élevant quelques tombeaux et chapelles, avec les vieux matériaux et les pierres tombales; on a ainsi simulé les arcades d'un cloître; mais tout cela manque totalement de goût artistique. Cependant, ces vieux débris ont une réelle valeur artistique et archéologique et ce serait réellement dommage de les laisser détruire et briser, pour en faire des moellons, comme on l'a déjà fait de quelques pierres tombales. C'est du vandalisme! Cela pourrait et devrait être conservé dans un musée d'archéologie, et nous voudrions que le Cercle archéologique de Mons en ait connaissance et délègue quelqu'un de compétent pour venir apprécier et voir si on ne pourrait conserver quelques-uns de ces respectables matériaux.

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chateau, boch |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.