22/10/2008

Les funérailles d'Omer du Bouillon.

La Louvière - Jeudi 8 octobre 1936.

 

Ce mercredi à 10 heures du matin, ont eu lieu les funérailles civiles de  M. Orner Garitte, né à La Louvière le 18 septembre 1874, et décédé le 3 octobre 1936, des suites d'un accident survenu à Haine-Saint-Paul. Le deuil était conduit par les fils du défunt, M. M. Orner et Jules Garitte.Ancien ouvrier métallurgiste d'élite, Orner Garitte avait avantageusement et universellement fait connaître son pseudonyme d'Omer du Bouillon, par les retentissants succès sportifs qu'il remporta dans la pratique de la lutte gréco-romaine, dont il fut le champion du monde.  Animateur extraordinaire, philanthrope généreux, il était resté sportif dans toute la force du terme, et les installations aussi vastes que diverses qu'il avait aménagées, dans sa propriété, aux confins et au point culminant de La Louvière, au sein du populeux et vivant quartier dit du "Numéro 1" à Jolimont, attestaient sa volonté de servir sainement ses jeunes contemporains; plusieurs générations lui sont redevables de multiples bienfaits dans ce sens. Une foule particulièrement dense avait tenu à venir une dernière fois saluer l'image de cet homme de bien et présenter des condoléances à la famille, élevée dans les principes du disparu. Quelques champions du sport cher à Orner du Bouillon étaient également présents, dont les liégeois Henri Herd, alias Constant le Marin, et Constant Van Antwerpen, l'Anversois Gerstman, le Hollandais Dyck, etc. L'Association des Commerçants de Baume, la Jeunesse de Jolimont-Eglise, l'Union Sportive du Centre, avaient délégué leurs représentants avec les drapeaux des dites sociétés. Une cinquantaine de gerbes, une dizaine de couronnes étaient portées, en tête du cortège funèbre, par des enfants et des adultes. A la mortuaire, M M. Léon Soupart, au nom des commerçants du quartier, et Armand Meert, pour la Jeunesse, dirent avec émotion et éloquence les qualités altruistes maîtresses d'Omer du Bouillon, et leur espoir de voir se continuer ses généreuses initiatives. Ces discours furent écoutés dans le plus grand recueillement. Puis, par la rue Evrard, la Chaussée de Mons à Nivelles, la Cour d'Haine, les rues des Combattants et Ferrer, la dépouille mortelle d'Omer du Bouillon, suivie par les proches et par les innombrables amis et obligés du défunt, refit une dernière fois le tour d'une partie de ce Jolimont qu'il aimait tant, avant qu'elle soit inhumée dans le caveau familial, au cimetière du hameau, contigu aux installations mêmes que la mort brutale et prématurée de leur propriétaire a réduite, momentanément au silence.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deces, lutte, funerailles |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.