26/02/2009

Au Mitant-des-Camps

Lundi-Mardi 10-11 février 1902.

De nombreux quartiers de notre cité se plaignent amèrement de l'état peu propre, dans lequel on laisse leurs voies de communication. Si les réclamants avaient vu le Mitant-des-Camps, ils se considéreraient comme d'heureux mortels, tant les chemins y sont d'une saleté repoussante. 

Dix centimètres d'une boue gluante les tapissent et c'est le moment ou jamais pour les femmes de mettre en pratique le conseil leur donné jadis par le citoyen Mansart: se guêtrer!! Et cela n'est pas étonnant, il y a plus d'un lustre qu'un coup de râteau a assaini les chemins. En attendant le pavé promis, on pourrait parfaitement bien, ce nous semble, nettoyer - même grosso modo - le Mitant des Camps. Les sorties carnavalesques vont se faire, le moment est donc tout indiqué.

21:30 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : camps, mitant |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.