22/03/2009

Dénomination et numérotage des rues.

Mercredi 5 novembre 1930.

Dénominations des rues.

Des rues nouvellement créées étaient à dénommer : 

1- à La Croyère, les chemins partant de la rue de la Flache aux Laminoirs de Longtain;
2- de la rue Parmentier (bas) au chemin précité ;
3- à Bouvy, chemin de la rue du Chalet à la rue Louis Bertrand ;
4- de la rue des Champs au sentier du Rieu-de-Baume, dite actuelleraent rue Nouvelle.

Le Collège a dénommé comme suit ces nouvelles artères :

1- rue Henri Pilette, ancien conseiller communal décédé;
2- rue Auguste Nicodème, industriel ;
3- rue Zénobe Gramme, inventeur de la dynamo ;
4- rue Pré Joily, ancienne fontaine ainsi appelée.

 Numérotage des rues.

 L'Administration communale doit, toutes les décades, procéder au recensement général de la population. Préalablement à cette opération, la révision du numérotage des maisons doit être effectué. Cette année, cette besogne se complique d'un recensement des maisons et bâtiments de toute nature et des logements.

Depuis 1921, de nouvelles constructions ont été érigées, des changements nombreux ont été apportés à la disposition des quartiers, des habitations, etc. C'est aussi que des numéros doivent être changés, si l'on veut éviter la confusion que créerait le bis, A, B, C, etc. Il y a des instructions formelles et l'ancien numéro doit rester, ce qui, d'ailleurs, est plutôt utile à l'occupant. Mais c'est disgracieux et l'on réclame.

A titre d'exemple, les réclamants pourraient voir, dans l'agglomération bruxelloise, certaines rues ou trois numéros sont superposés pour le même immeuble.

Commentaires

InformatiqueGifs.com Bravo pour votre blog continuer

Écrit par : Sébastien | 29/03/2009

Les commentaires sont fermés.