14/04/2009

L'abonnement téléphonique.

Vendredi 16 avril 1909.

LE PRIX DE L'ABONNEMENT - REDUCTION DES TARIFS - UN ESSAI.

La question de l'abaissement du prix de l'abonnement téléphonique recevrait-elle une solution? Nous tenons de source sûre que l'on étudie au ministère la possibilité d'essais qui seraient tentés dans certains groupes, et notamment à Namur, dès le 1er juin ou le 1er juillet.

Il y aurait quatre ou cinq catégories différentes d'abonnés. Les particuliers paieraient 30 francs l'an et auraient droit à trois communications par jour. A ce prix-là, peu de particuliers voudraient se passer du téléphone. Il y aurait un abonnement spécial pour les personnes exerçant une profession libérale, un autre plus élevé pour les cafetiers, un autre plus élevé encore pour les usines - et enfin le prix de l'abonnement pour les administrations communales resterait ce qu'il est actuellement. 

En vue de l'application générale de la mesure, le bureau central à Bruxelles est aujourd'hui équipé pour 15.000 abonnés et le sera sous peu pour en desservir 25.000. Nous savons d'autre part que 1'Etat a acquis divers immeubles qui seront convertis en bureaux téléphoniques, de façon que 1'administration sera à même de répondre - une façon de parler à 90.000 abonnés dans l'agglomération bruxelloise.

19:15 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telephone |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.