20/04/2009

Au télégraphe.

Dimanche 22 décembre 1918.

Un poste télégraphique est établi à la perception des télégraphes rue de la Station à La Louvière. 

Il fonctionne provisoirement de 8 à 18 heures. 

Les télégrammes privés et de presse y sont acceptés au tarif de l'urgence pour:

1- L'intérieur de la Belgique;
2- Les pays alliés;
3- Les pays neutres;
4- Les localités situées dans le territoire occupé en Allemagne par l'armée belge et adressés aux autorités civiles et militaires belges ou des pays alliés. 

L'adresse écrite sous une forme convenue ou sous un nom supposé, n'est pas admise. 

Les correspondances doivent être rédigées en langage clair et concis; leur admission est subordonnée à la nécessité de télégraphier; elles doivent être émises de bonne foi et ne point s'occuper de choses militaires ou de guerre. 

Le nom et le domicile de l'expéditeur seront inscrits en marge; idem en ce qui concerne le déposant, si l'expéditeur ne se présente pas lui-même; ces indications seront contrôlées au moyen des cartes d'identité. 

L'acceptation a lieu aux risques des expéditeurs. Des retards sont à prévoir. Les télégrammes sont soumis à la censure. 

Afin de ne point surcharger les rares communications actuelles, le public est instamment prié de n'user du télégraphe qu'avec la plus grande modération, et de recourir à la poste pour tous les messages qui ne sont pas d'une urgence incontestable.

28002_PORTEURS_DE_TELEGRAMM [Web520]Porteurs de télégrammes.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telegraphe |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.