10/05/2009

Le nouveau central téléphonique (1)

Jeudi 3 juillet 1930.

Nous avons annoncé hier, nous référant au bulletin mensuel de la C.C.I.C., que l'ouverture du nouveau bureau central des téléphones aurait lieu dans le courant de juillet. 

Est-on définitivement fixé à ce sujet? Nous nous permettons d'en douter. 

Il y a si longtemps qu'on nous lanterne! 

Rappelez-vous. L'an dernier, après de multiples démarches de notre sénateur, M. le baron Pol Boël, le ministre d'alors, M. Lippens, se rendant compte du bien-fondé des réclamations, décide qu'un nouvel immeuble sera construit pour installer le service téléphonique.

L'entrepreneur dispose de 110 jours pour terminer la besogne qui lui incombe et, à la date fixée, il est prêt. 

Vous pensez peut-être que l'Administration va de suite s'occuper de l'installation de ses câbles, de ses commutateurs, etc.? Que nenni! 

Comment, le Ministre a annoncé la mise en service pour fin 1929? Eh! bien, il va voir ce qu'il va voir, mais il n'aura pas son bureau pour cette date. Ah! mais c'est que... Ces messieurs sont un peu là!

Tout d'abord, il n'y a pas que les câbles. 

On a bien donné des ordres pour construire le bureau; on n'a pas parlé de câbles... Alors?... Alors, on s'en est procuré en 1930. Et puis, on a installé les commutateurs, et puis... on a placé les câbles, et puis...on s'est aperçu qu'il n'y avait pas de machines (elles ne sont pas encore là), et puis... on pensera à l'éclairage. 

N'est-ce pas que c'est beau, l'Administration? 

Avec quelle rapidité ces gens seraient mis sur pied, s'ils étaient occupés dans l'industrie privée.

20:15 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telephone |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.