24/05/2009

A la poste.

Mercredi 5 juin 1900.

Le service de distribution des correspondances dans les divers quartiers, laisse toujours à désirer; pendant de nombreux mois, l'administration supérieure des ronds-de-cuir a étudié le moyen de ne pas donner satisfaction aux réclamations multiples des habitants des rues comprises entre Maugrétout et Baume. 

Finalement, une demi satisfaction a été accordée, en apparence du moins: en semaine, le facteur passe quinze à trente minutes plus tôt, ou mieux moins tard; le dimanche, service antédiluvien. 

Comprenne qui pourra. 

Nous demandons aux fonctionnaires supérieurs de l'administration et aux grosses légumes des postes, de faire une enquête sérieuse, le contrôle des chefs facteurs ne pouvant donner un résultat pratique, et cela se comprend. 

Nous sommes encore traités comme une commune de 5.000 âmes et La Louvière compte maintenant 18.000 habitants.

11:30 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poste |  Facebook |

Commentaires

la poste et les facteurs chez nous le facteur est un casanova, ses tournées sont sonvent retardées en fonctions du désir exigeant de ses ménagères en manque !!!
Mais il faut faire avec ...
Amicalement

Écrit par : aramis-echotier | 24/05/2009

Les commentaires sont fermés.