18/06/2009

Pitié pour nos facteurs des postes.

Mardi 30 octobre 1928.

Nous annoncions il y a quelques jours que l'on était occupé à réorganiser le service de la distribution postale à La Louvière. 

L'on ferait bien en même temps, de songer à réduire la charge dont certains facteurs sont accablés. On les voit parfois sortir du local de la rue de la Poterie la carnassière débordante, des colis pendant sur les côtés, les bras encombrés de rouleaux, de journaux, de circulaires, etc. 

L'on prend vraiment les facteurs des postes pour des bêtes de somme ! 

Il est des jours nous disait l'un d'eux, où je pars du bureau avec trente-cinq kilos de correspondance et d'imprimés sur les bras ! 

Et c'est ainsi affublé que le facteur doit opérer sa distribution, se pencher pour glisser les lettres sous les portes closes et assurer un service toujours de plus en plus compliqué.

C'est excessif! Et nous réclamons pitié pour les pauvres facteurs des postes!

11:00 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poste |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.