04/07/2009

Passage souterrain.

Lundi-Mardi 13-14 mai 1901.

Il paraît qu'à Soignies, on va construire à certain passage à niveau - où la circulation est nulle - un passage souterrain à l'usage de carmes chaussés ou déchaussés comme vous voudrez.

A La Louvière, depuis belle lurette, les ouvriers pour qui, semblant pris d'un bel amour pour le prolétariat, le gouvernement clérical fait des lois de façade, et invente des médailles et autres reconnaissances de sociétés - trompe l'oeil - à La Louvière, disons-nous, les ouvriers réclament un semblable passage à Hocquet où on les tient de longues minutes aux moments où ils doivent se rendre à la besogne. Et on ne fait rien, malgré les "arpenteurs" dont nous avons signalé la présence il y a quelques années et qui paraissent très affairés. Et le service des voies et travaux du chemin de fer, aidé par les ronds-de-cuir du service d'exploitation, ne prend aucune initiative relativement à nos passages à niveau - une honte au milieu d'une cité industrielle comme la nôtre - et où l'on tient piétons, véhicules, cavaliers et trams, des temps considérables .

12:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage, hocquet |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.