16/08/2009

A la gare de Bouvy (1)

Dimanche-Lundi 13-14 mars 1927.

Nous avons déjà dit l'état de malpropreté permanent dans lequel se trouve la gare de Bouvy et ses abords. Nous avons dit aussi, et nous tenons à le répéter, que le personnel de la station ne pouvait être mis en cause. 

La première besogne à faire consisterait à améliorer la voirie. L'artère qui, de la rue de Bouvy, descend vers la Station, est généralement boueuse; et exactement en face de la gare, là où les autos doivent virer, c'est l'éternel cloaque. C'est là le travail le plus urgent. 

Il en est un autre et qui, celui-ci, incombe à la Société nationale des chemins de fer. Le petit couloir donnant accès à la sortie est inabordable sans échasses. Pourquoi ne pas supprimer carrément ce couloir et aménager ensuite, à front de la rue, et à quelques mètres de la station, c'est-à-dire sur la hauteur, afin d'éviter les crues, la sortie des voyageurs?

On parlerait  après,  d'aménagements  à  apporter  à  la  gare elle-même...

21:15 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gare, bouvy |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.