28/08/2009

La gare de La Louvière

Mercredi-jeudi 16-17 août 1899.

Puisque nous sommes sur le railway, disons que notre station, dont les bâtiments se composent d'infectes bicoques, lesquelles ne seraient même pas à leur place à Houte-Si-Plout, en Ardennes, continue à satisfaire les dirigeants de l'exploitation malgré l'exiguïté des voies sur lesquelles ont lieu de nombreuses manoeuvres. 

La nécessité de faire beaucoup de celles-ci sur les voies principales ne paraît pas émouvoir les chefs de l'administration qui basent, sans doute, cet ostracisme à l'égard d'une grande cité industrielle, sur ce fait que les accidents sont choses inconnues à la station de La Louvière. On attend sans doute pour sortir de cette belle indifférence, qu'un massacre quelconque de voyageurs - que n'aura pu empêcher une surveillance intelligente et constante - se soit produit. 

Quant au passage souterrain du Hocquet, la génération actuelle a perdu tout espoir de le voir enfin établi. 

Les constructions monumentales de gares en Flandre et en Campine ont tellement, en effet, absorbé les instants des "grosses légumes" du railway qu'il ne faut plus songer à voir ce fameux passage établi avant quelque vingt ans.

18:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gare |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.