22/10/2009

Le passage à niveau

Mardi 22 octobre  1929

Tapons sur le clou... Samedi soir, en l'Hôtel de ville de La Louvière, au cours d'une réunion à l'ordre du jour de laquelle figurait la question du passage à niveau, l'on a pu dire, avec raison, que l'on évitait de passer par La Louvière à raison de la fermeture du passage à niveau, la barrière étant close onze heures sur vingt-quatre. 

Nous pouvons affirmer que, hier dimanche, entre sept et huit heures du soir, le dit passage à niveau est resté fermé pendant au moins une demi-heure, au grand dam des automobi1istes.

Il y avait, des deux côtés de la barrière, une file interminable d'autos, dont les conducteurs clacksonnaient à qui mieux mieux. Ce fut d'ailleurs en vain. 

L'on invoque que cette fermeture intempestive et prolongée de la barrière était justifiée par un accident - un train scindé, paraît-il - sur la voie. 

Mais le fait n'est pas isolé. Et il n'en est pas moins vrai que l'on peut trouver là un nouvel argument en faveur de la suppression dans, le plus bref délai possible, de l'indésirable passage à niveau.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage a niveau |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.