02/11/2009

Une gare centrale

Samedi  8 novembre  1930.

L'Administration communale nous transmet une note du plus haut intérêt, au sujet des projets si discutés en ces derniers temps, d'une gare centrale et de passages à niveau à supprimer. 

Cette note est soumise à M. le Ministre des Transports; et celui-ci recevra une délégation de l'Administration communale le mercredi 12 courant. 

Le projet dont parle le rapport a été dressé par M. Delatte, de Thieu, élève de l'Institut des Arts décoratifs. 

Voici cette note:

Elle est divisée en trois parties: 

La première a pour objet l'exposé:
1.- des dépenses nécessitées par l'établissement de la gare centrale et la rectification de la ligne Manage - Mons;
2.- des recettes et des avantages résultant de la réalisation du projet. 

La deuxième traite plus spécialement des conséquences heureuses pour la région du Centre et la commune de La Louvière, de l'exécution des plans ci-annexés. 

La troisième est relative à la construction de la gare. Elle énumère d'une manière succincte les différents travaux à accomplir pour assurer à la gare nouvelle son plein rendement. 

Première partie. 

L'Administration communale, considérant que les projets antérieurement présentés nécessitent des dépenses importantes et qui, sans tenir compte des inconvénients, sont loin de présenter les avantages du projet ci-contre, se permet de vous exposer d'une manière absolument objective, les raisons qui militent en faveur de la réalisation immédiate des plans ci-annexés. 

A- DEPENSES. 

1°) Devis approximatif du coût des travaux d'établissement du tronçon :"Pont du Canal-Gare Centrale". 

DEVIS APPROXIMATIF.

1.

Talus de 150 mètres, près des usines Boël. Remblai de 18000 m3 à 10 rancs

180.000

 

Ballast de 375 m3 à 40 francs

15.000

 

Pose de la voie 2X150m. à 35 francs

90.000

2

Viaduc, ouvrage d'art au-dessus du canal et des Usines Boël

10.500

 

La voie de 2X150 m. à 300 francs

1.250.000

3.

Talus de 500 m., au-dessus du parc Boch, remblai de 70. 000 m3 à 10 francs

700. 000

 

Pose de la voie 2X500 m. Ballast de 1.250 m3 à 40 francs

50. 000

 

Pose de la voie 2X500 m. à 35 francs

35.000

 

La voie 2X500 m. à 300 francs

300.000

 

Le pont au-dessus de la rue des Rivaux

50.000

4.

Viaduc, un ouvrage d'art de la chaussée à la gare centrale, 625 m. à 10.000 francs

6.250.000

5.

Talus du raccordement vers Haine-Saint-Pierre, 312 mètres

652.080

6.

Expropriations:

 

 

Boël, 312x25, soit  7812m² à 1.000.000 francs

781.000

 

Boch, 237x25, soit 5925 m² à 1.000.000 francs

592.000

 

Expropriation de 2 maisons à 200.000 francs

400.000

 

Expropriation d'un hangar des vicinaux

150.000

 

Expropriation d'une partie du jardin de M. Bourgois, 2.700 à 500.000

137.500

 

Expropriation de 2 maisons ouvrières à 80.000

160.000

 

Terrain entre Bourgois et gare centrale

100.000

 

Fr.

11.902.080

 

 

 

2°) Déplacement de la ligne Haine-Saint-Pierre - La Louvière.

3°) Rehaussement de la ligne Haine-Saint-Pierre, La Louvière, Houdeng vers Bruxelles.

4°) Construction de la gare centrale.

5°) Raccordement des usines Nicaise et Delcuve à la gare centrale.

6° Rectification à Bois-du-Luc de la ligne Mons - La Louvière. 

B.- RECETTES ET AVANTAGES. 

1°) Suppression de la gare de La Louvière-Centre. Récupération de ce fait de à hectares de terrain à bâtir. Valeur 1.000.000 l'hectare (voir projet d'urbanisation ci-joint).

2°) Suppression, du passage à niveau de Tout-y-Faut.

3°) Suppression du Pont tournant du canal.

4°) Suppression du passage à niveau du Hocquet et de la passerelle.

5°) Suppression du passage à niveau de la rue Sylvain Guyaux, objet principal des entretiens antérieurs, qui devient une conséquence du déplacement de la ligne Manage - Mons.

6°) Récupération du terrain occupé actuellement par la voie La Louvière - Mons, du passage à niveau de la rue Sylvain Guyaux à la gare centrale et la prolongation de la ligne actuelle du tramway jusqu'aux nouvelles installations ferroviaires.

7°) Suppression du passage à niveau de la rue de l'Abattoir.

8°) Suppression de la gare de La Louvière-Bouvy et dégagement de la gare de Haine-Saint-Pierre.

9°) Suppression:

a) de trois blocs (Tout-y-Faut, Hocquet, La Louvière-Centre)
b) des frais d'exploitation relatifs aux 1°, 2°, 3°, à°, 5°, 6°, 7° et 8°;
c) des frais généraux aux id.;
d) de deux courbes (voir plan).

10°) Continuation du trafic pendant toute la durée des travaux sans aucun frais.

11° Facilité d'exploitation de la ligne Haine-Saint-Pierre, La Louvière, Soignies, par auto-motrice.

12°) Prolongement de la ligne Manage - Ottignies, jusque La Louvière.

13°) Création  d'un  aéro-gare  au  pied  de  la  gare  centrale. La ligne  aérienne  Paris-Bruxelles  passant  à  quelques  kilomètres (Roeulx).

14°) Création d'une halte à la gare industrielle de La Louvière et transformation de la gare de Bois-du-Luc en halte aux mêmes fins que la première. 

Deuxième partie. 

Enumération des conséquences heureuses pour la région du Centre et la commune de La Louvière provoquées par la réalisation du projet. 

1°) Disparition des passages à niveau de la rue Sylvain Guyaux et de la rue du Hocquet.

2°) Création à La Louvière d'un centre ferroviaire comprenant:

a) La Louvière, Mons, Tournai;
b) La Louvière, Ottignies;
c) La Louvière, Bruxelles;
d) La Louvière, Chimay;
e) LaLouvière, Charleroi;
f) La Louvière, Soignies.

3°) Création d'un nouveau quartier sur l'emplacement de la gare et des voies actuelles.

4°) Mise en valeur du quartier Boch en liaison du bas et du haut de la ville par la rue du Hocquet et l'impasse de l'Opposition.

5°) Création du quartier "Gare Centrale", urbanisation du terrain de 25 hectares actuellement occupé par le terril Sainte Marie qui sera utilisé pour l'établissement du tronçon: Pont du Canal, gare centrale et le remblayage des terrains en contre-bas.

6°) Création d'une aéro-gare.

7°) Boulevard reliant directement le centre de la ville à la gare centrale.

8°) Tramways: Drapeau Blanc, ancien passage à niveau "Boulevard de la Gare" bifurcation:

a) Bouvy - Binche;
b) Bracquegnies.

9°) Création des boulevards suivants: gare centrale, Bouvy, Gare centrale Houdeng, Gare centrale Bracquegnies. 10°) Déplacement des raccordements: Defer, Dambot, Dinoire, Gazomètre, sans préjudice pour ces firmes commerciales qui pourront être raccordées par le passage à niveau de la Faïencerie. 

Troisième partie. 

La construction de la gare centrale nécessitera le nivellement du terrain au niveau de la ligne Haine-Saint-Pierre Bruxelles. 

En outre, elle entraînera une légère modification du tracé de la ligne Haine-Saint-Pierre - La Louvière, ainsi que l'encaissement de cette ligne qui formera "métro" et à laquelle seront raccordées les usines et firmes susmentionnées. 

De plus, il y aura lieu de niveler le nouveau boulevard au niveau de la ligne Haine-Saint-Pierre - Bruxelles. Enfin, l'extrémité de la rue de l'Abattoir sera détournée et raccordée au boulevard Gare Centrale - Bracquegnies. 

L'Administration communale de La Louvière, bien que sa situation financière soit particulièrement tendue, par suite de circonstances indépendantes de sa volonté, serait toute disposée dans la mesure de ses possibilités et moyennant l'intervention financières des pouvoirs publics, à intervenir dans les dépenses occasionnées par la réalisation de ce projet. 

Roger ROCH.
La Louvière, le 27 octobre 1930.

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gare |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.