06/11/2009

Nos monuments

La Louvière - Vendredi 27 avril  1928.

Les Louviérois et, en particulier, Les riverains et habitués du carrefour des place J.Mansart, rue S.Guyaux et rue du Commerce, étaient bien intrigués, ce matin, de voir opérer le creusement d'une fosse au croisement des axes des artères susdites. Etait-ce un nouveau Glozel? Que non pas; il s'agissait de planter le réverbère destiné à éclairer le carrefour le soir et surtout, en tous temps, à servir de pivot à la circulation des nombreux véhicules qui défilent à cet endroit. 

Une plate-forme refuge permettra, dit-on, à l'agent à poste fixe, de se garer et de procéder avec plus de sécurité aux signaux de manoeuvre. 

Nous n'avons pas à juger l'opportunité de la plantation de ce candélabre, mais quelques loustics, clients d'un café tout proche, ont déjà mis en circulation une liste où des noms de baptême des plus saugrenus sont proposés pour ce nouveau monument.

Des automobilistes ont proposé: "Le bec de gaz", "L'ami des garagistes"; des assureurs: "Le sous-agent"; un participant à un ci-devant cercle privé: "Sorabria"; un ancien militaire: "Le poteau d'exécution"; des politiciens: "La potence" et "Le fût-si-brisé"; le pâtissier d'en face: "La pièce montée"; un agent de police, ancien prévôt de gymnastique : "A nous deux!"; un entrepreneur de pompes funèbres: "Ci-gît"...

Pourvu que ce ne soit pas ce dernier qui doive avoir raison!

18:30 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eclairage |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.