13/05/2007

Ascenseur pour bateaux.

Houdeng-Goegnies - Jeudi 20 décembre 1900.

 

Un bruit qui causera dans le monde industriel un certain émoi, circule en ce moment à Bruxelles, dans les milieux que la chose intéresse. Vous savez que l'ascenseur de La Louvière, sur le canal du Centre, a été construit par la Société Cockerill, de Seraing, celle-ci ayant été la plus basse soumissionnaire lors de l'adjudication de 1888.

 

155HA_ASCENSEUR_NO2_EN_CONS~1

L'ascenseur n°2 de Houdeng-Aimeries en cours de construction.

 

Or, il paraîtrait que le gouvernement serait bien décidé à ne plus avoir recours à l'adjudication ordinaire, et à confier purement et simplement la construction des trois autres ascenseurs à la même Société, sans passer par la moindre adjudication.

 

Veuillez noter qu'il s'agit de travaux se chiffrant à près de trois millions et demi. - Pareille désinvolture, de la part du gouvernement, serait sévèrement appréciée par nos industriels. Et franchement, il y aurait de quoi.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, ascenseur |  Facebook |

12/05/2007

Le canal du Centre.

Houdeng-Goegnies - Jeudi 11 octobre 1900.

 

Une délégation de la Chambre syndicale de la Batellerie s'est rendue sur les travaux du canal du Centre, partie non achevée entre l'Ascenseur n° 1 et le n° 2.

 

Elle informe les intéressés que tous les travaux de maçonnerie sont complètement terminés, il ne reste que l'enlèvement des terres dans le lit du canal entre Houdeng-Goegnies et Houdeng-Aimeries. Ce travail, d'après les dispositions de l'outillage employé, peut être terminé en quelques mois; il ne resterait que les pierres à finir, travail qui demande peu de temps.

 

156BISHA_EGLISE_CANAL_VIDE~1

Le canal à hauteur de l'église et du pont tournant de Houdeng-Aimeries.

 

Une requête va être adressée à M. le ministre, pour demander la mise en adjudication des Ascenseurs, parties métalliques.

 

Les fuites du bief de Bracquegnies, Strépy et Maurage pourraient, si un bétonnage était impossible, être étanchées avec des bacs métalliques. Avec un peu de vigilance, la navigation pourrait être ouverte sur cette ligne en 1902. C'est l'année promise par M. le ministre.

17:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal |  Facebook |

11/05/2007

Le remblai cauchemar.

Houdeng-Goegnies - Mercredi 2 mai 1900.

 

Nous avons parlé à plusieurs reprises du remblai, cauchemar de l'Administration des chemins de fer, construit sur la ligne Bruxelles - Chimay, à proximité de la gare de Houdeng-Goegnies, entre cette station et celle de Haine-Saint-Pierre, près de la chaussée de Mariemont à Soignies. Ce remblai avait été établi en attendant que le pont sur le canal du Centre fût construit. On sait que celui-ci est terminé depuis quelque temps et que des essais ont été faits avec deux locomotives dites "Cinquantenaire" qui sont restées deux heures sur le pont, sans que les ingénieurs préposés aient constaté rien d'anormal. Depuis samedi, les trains passent sur les voies de ce pont, mais accompagnés d'un pilote.

 

Aujourd'hui 1er mai, toutes ces mesures de prudence ont été rapportées par un ordre spécial de M. l'administrateur Goffin, et les trains ont circulé sur les voies nouvelles; les voyageurs de la ligne de Chimay pourront donc être rassurés.

 

06032_CANAL_1908~1

L'enfilade des 3 ponts de Houdeng-Goegnies sur le canal du Centre. 

17:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, pont, chemin de fer |  Facebook |

10/05/2007

Au canal du Centre.

Houdeng-Goegnies - Vendredi 13 avril 1900.

 

Ce matin, entre 9 1/2 h. et 11 1/2 h., deux locomotives avec leurs tenders, du type 25, sont restées sur le nouveau pont du canal du Centre, situé sur le chemin de fer d'Ecaussinnes à Erquelinnes, près de la gare de Houdeng-Goegnies, afin de faire subir à ce pont qui remplacera le remblai-cauchemar, l'expérience relative à sa solidité. Cet essai a pleinement réussi. Il était dirigé par M. l'ingénieur Courtin, de l'administration des chemins de fer à Mons.

17:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pont, canal, chemin de fer |  Facebook |

09/05/2007

Une visite au canal du Centre.

Houdeng-Goegnies - Vendredi 23 mars 1900.

 

Les travaux arrêtés par un hiver long et maussade, sont repris depuis peu de jours, une activité fébrile, ramenant l'essaim pittoresque des chemineaux. Il faut voir ceux-ci, déambulant de par les rues aux heures d'arrêt du travail, mettant çà et là l'animation de leurs groupes.

 

Une visite aux travaux, en ce moment où la "remise en marche" bat son plein, n'est pas dépourvue d'un certain attrait. Il semble que les premiers effluves du printemps encore hésitant, aient fait surgir d'un coup, sur les chantiers, hommes et outils qu'en avait bannis l'hiver.

 

Le Pont Tournant, aux confins de La Louvière et de Houdeng, est livré à la circulation et le détournement provisoire qui traçait à côté sa courbe disgracieuse, cède maintenant aux coups de la pioche et de la bêche.

 

07014_PONT_CAPITTE_1919~2

Le Pont Capitte et la passerelle.

 

La maçonnerie que l'on découvre, deviendra, nous dit-on, avec les énormes blocs de granit qui attendent là leur mise en place, l'assise de la passerelle pour piétons, parallèle au Pont Tournant.

 

Non loin de là, s'élève le nouveau pont du chemin de fer, sous la route de Houdeng à Haine-Saint-Pierre. La masse imposante de ses maçonneries, contre laquelle s'achève l'entassement des remblais, supporte la charpente hardie de son énorme tablier métallique, pesant près de 200 tonnes, et qui subira sous peu des essais officiels. Ces essais se feront à l'aide de deux locomotives du type dit "Cinquantenaire" et qui, placées au centre, pèseront deux heures durant, sur ce colosse de fer et d'acier.

 

Au delà, gravissons le remblai massif qui suit le chemin de fer de l'Etat.

 

295HG_CANAL~1

Le pont Rouge, pont du chemin de fer de l'Etat.

 

Devant nous, jeté en biais sur la tranchée, le long pont du chemin de fer construit il y a quelques années par la Société charbonnière de Bois-du-Luc, et dont la légèreté apparente semble devoir inspirer quelque crainte pour les trains qui y passent. Arrivons-y: sous nos pieds, se creuse une large brèche dont le gouffre béant donne le vertige, va se déroulant vers les villages de Houdeng et atteint, l'endroit où le canal, de déblai qu'il était, s'élève en un remblai dont la masse colossale semble écraser de son fardeau, les terrains en vallon qui l'entourent.

 

A6_PONT_SUR_LE_CANAL~1
Le pont du Croquet qui relie de quartier de St-Nicolas à Houdeng-Goegnies.

 

Là, se trouve le petit pont qui relie le hameau populeux de Saint-Nicolas au village de Houdeng-Goegnies, et qui, encadré de talus ondulés en granit et de rampes peintes de frais, trace nettement son profil sur le fond mat de l'argile.

 

Suivons la digue où s'entrecroisent les rames de wagonnets que tirent, sous le nuage blanc de leurs panaches, de petites locomotives semblant la miniature des machines du railway de l'Etat.

 

Croisons les groupes de terrassiers dont les bêches scintillent au soleil, les attelages qui halent les lourds rouleaux compresseurs. Dans un mouvement ininterrompu, se succédant à de courts intervalles, les petits trains viennent déverser les immenses quantités de terre qui doivent combler la vallée.

 

A voir l'étendue, l'immensité de ce grand remblai et les dimensions qu'il doit atteindre, on se rend compte de la grandeur de l'effort accompli à ce jour et de celui qui reste à faire. Ce travail s'effectuant en plein centre industriel, où les ouvriers font défaut, où la main-d'oeuvre est d'un prix excessif, il est heureux que les chemineaux flamands nous arrivent, sinon la pénurie des bras serait complète.

 

Ce sont en effet tous des Flamands qui travaillent là, remuant l'argile de leurs membres robustes et hâlés.

 

Avant d'arriver au pont tournant de Houdeng-Aimeries, entièrement terminé, le canal décrit une courbe large, immense, que semble commander en observatoire, la maison pontière, sorte de chalet flanqué d'une tourelle octogone.

 

08026HA_CANAL_VIDE_1917~1

Le creusement du canal à hauteur du pont tournant de la place de Houdeng-Aimeries.

 

Voilà la tranchée de Houdeng-Aimeries, où règne une grande effervescence. La pioche et la pelle y mordent à belles dents, mais aussi, laborieusement. Le déblai est ici, en effet, plein de difficultés. Après l'énorme banc d'argile qui formait le mamelon où grimpe encore, vers la droite, la rue de l'Eglise, l'outil a rencontré le sable vert, les moellons siliceux et le schiste. Un terrassier à qui nous nous adressons, nous dit, difficilement, que la tâche est rude, mais qu'il en a bien vu d'autres. Il se rappelle, dit-il, avoir rencontré dans la tranchée, vers La Louvière, une sorte de filon de houille, que nous pensons être une tête de veine et dont, ajoute-t-il, on a, avec un succès relatif, essayé comme combustible.

 

372HA_TRAVAUX_CANAL_DU_CENT~1

Le pont tournant de Houdeng-Aimeries.

 

Nous arrivons au terme de notre promenade: les fouilles du pont de Bois-du-Luc, le dernier à construire dans cette section. D'après les renseignements qui nous sont très obligeamment donnés, et aussi à en juger par les innombrables pierres bleues accumulées aux alentours, ce sera un des plus importants travaux d'art de l'entreprise.

 

08007HA_PONT_RUE_LIEBIN_190~1

Le canal près du pont de la rue Liébin.

 

Au delà, se dessine la silhouette des maçonneries de l'ascenseur n° 2, sous Bracquegnies. Ce travail, terminé depuis si longtemps, recevra-t-il bientôt l'ossature métallique qui lui est destinée? Il est à souhaiter qu'elle soit rapidement construite.

 

542_HA_ASCENSEURS_NOS_2_ET_~1

L'ascenseur de Bracquegnies lors de sa construction.

 

La quatrième section que nous venons de parcourir, oeuvre de MM. Boisée frères, d'Anvers, a atteint un degré d'achèvement qui montre toute l'activité déployée à ce jour, et celle qu'on peut attendre encore pour voir l'entreprise menée à bonne fin.

 

Faisons des voeux pour que, celle-ci étant terminée, on hâte l'achèvement des autres travaux, et que nous puissions bientôt y saluer... le premier bateau.

17:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, pont, ascenseur |  Facebook |

08/05/2007

Le pont Capitte.

Houdeng-Goegnies - Samedi 10 mars 1900.

 

Le grand et magnifique pont du canal situé sur la chaussée des Houdeng, est actuellement livré à la circulation. Le passage est supprimé de l'autre côté et on a commencé le déblaiement: une fois ces travaux et le canal terminés, le coup d'oeil, de cet endroit, sera superbe, tant d'un côté que de l'autre.

 

Allons, tant mieux!

 

089HG_PONT_CAPITTE_1913~1
Le pont Capitte sur la chaussée de La Louvière à Houdeng avec, à droite, la maison du pontonnier.

17:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, pont |  Facebook |

06/05/2007

Les ponts du canal.

Houdeng-Goegnies - Dimanche 25 février 1900.

 

Les six grands ponts à construire sur la dernière section du canal du Centre, quatre sont entièrement terminés. Vendredi, on a inauguré le grand pont tournant de La Louvière, situé sur La route de Mariemont à Soignies.

 

119HG_CARNAVAL_PONT_CAPITTE~1

Le cortège carnavalesque passant sur le pont Capitte.

 

L’énorme pont du chemin de fer d'Erquelinnes à Ecaussinnes sera mis en activité dans le courant du mois de mars prochain. L'essai de ce travail d'art sera des plus intéressant. Le train d'épreuves sera composé de deux locomotives du type de celles appelées le "Cinquantenaire". Ces deux locomotives seront placées de façon à avoir leur cheminée le plus près possible l'une de l'autre. Sous l'action des charges d'épreuves, la flèche maximum du tablier métallique ne pourra dépasser un millimètre et la flèche permanente un cinq millième de leur portée.

 

Dès la bonne saison, on commencera la construction du dernier pont, celui de la chaussée de Bois-du-Luc. Après cela, il ne restera plus qu'à creuser le lit du canal sur un parcours de 2.245 mètres pour achever le canal du Centre. Les parties métalliques des ascenseurs numéros 2, 3 et 4, qui doivent encore être construites, feront l'objet d'une entreprise spéciale.

17:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pont, canal |  Facebook |