15/02/2007

Le canal du Centre.

Houdeng-Aimeries - Dimanche 23 juillet 1899.

 

Les travaux du dernier tronçon de cette importante voie navigable sont, en ce moment, poussés avec activité; et malgré la lenteur administrative, quoiqu'en différents endroits le retard des matériaux ait empêché de presser le travail autant qu'on l'aurait pu, on peut espérer le voir bientôt terminé.

 

542_HA_ASCENSEURS_NOS_2_ET_~1

Le Canal du Centre encore vide de son eau à l'ascenseur n°3 près de Strépy-Bracquegnies; à gauche, la salle des machines.

 

En attendant, l'affluence des ouvriers étrangers donne aux localités déjà populeuses de La Louvière, Houdeng-Goegnies et Houdeng-Aimeries, une physionomie .singulièrement pittoresque et animée. C'est non loin de l' ascenseur hydraulique n° 1 que commencent les travaux qui sont entamés à la fois sur tous les points de la section terminale, longue de 2.225 mètres. La mauvaise qualité du terrain a rendu les travaux fort difficiles. On a dû d'abord travailler dans le "terrain mouvant" et quantité de pilotis, d'une dizaine de mètres de longueur, ont dû être enfoncés dans le sol. Néanmoins, depuis quelque temps, les grosses difficultés semblent être définitivement vaincues.

 

A côté du creusement du canal même, plusieurs grands travaux d'art ont dû être exécutés. C'est d'abord le pont tournant de la chaussée d'Houdeng à La Louvière, dont la construction a dû être arrêtée par suite du manque de pierres. Plus loin, c'est l'énorme masse de maçonnerie destinée à asseoir le pont, de 20 mètres de hauteur, du chemin de fer Bruxelles - Chimay; puis, c'est le pont de la route de Binche, dont la partie métallique, prête à être lancée, attend à pied d'oeuvre, également par suite de manque de pierres; ensuite, c'est le grand siphon d'Houdeng-Aimeries, qui doit passer sous le canal; c'est le pont tournant près de l'église d' Houdeng-Aimeries et qui est presque terminé; c'est la nouvelle route reliant la place d'Houdeng à la chaussée de Bois-du-Luc; c'est enfin le pont fixe avec barrages de garde, établi sous la chaussée de Bois-du-Luc. Malgré l'importance de ces travaux, il semble qu'ils pourront être terminés avant le délai d'achèvement, fin septembre 1900 et ce, malgré le retard que le gouvernement a mis à fournir les matériaux nécessaires.

20:15 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'achèvement du canal.

Houdeng-Aimeries - Lundi-Mardi 17-18 juillet 1899.

 

On écrit à la "Chronique des Travaux Publics":

 

Le service spécial des canaux houillers travaille activement en ce moment à l'élaboration des plans et devis qui permettront la mise en adjudication des parties métalliques des ascenseurs n° 2 (Houdeng-Aimeries), n° 3 (Strépy-Bracquegnies) et n° 4 (Thieu).

L'adjudication, qui a une importance de 2.100.000 francs, ne tardera pas à avoir lieu.

 

En attendant, les travaux de la dernière section du canal marchent avec beaucoup d'entrain.

 

Les entrepreneurs, MM. Jean Boisée, Hubert Boisée et Emile Hardot, d'Anvers, conduisent cette entreprise de main de maître.

 

Ce sont les importants ateliers Paris, de Marchienne-au-Pont, qui ont été chargés de la fourniture des parties métalliques des ouvrages d'art.

 

Les carrières de la Rocq, de Feluy-Arquennes (firme Poiry) et les carrières de Payelles, d'Ecaussinnes (firme Scoumanne), sont chargées de la fourniture des pierres.

 

08026HA_CANAL_VIDE_1917~1
Le Canal du Centre en 1907, face à l'église de Houdeng-Aimeries.
 

Le pont tournant de Houdeng-Aimeries a été livré à la circulation, après des essais des plus satisfaisants.

 

Faisons remarquer que ce pont est beaucoup trop étroit pour la circulation qui s'y produit et que des accidents sont à craindre. De plus, le service des ponts et chaussées ne paraît pas avoir été bien inspiré en mettant ce pont à l'endroit où il est placé; il aurait fallu le reculer de quelques mètres afin de le placer dans l'alignement de la place de Houdeng-Aimeries.

 

Les travaux du cinquième pont, celui de la chaussée de Bois-du-Luc, vont commencer la semaine prochaine. La nouvelle route allant de l'église de Houdeng-Aimeries à la chaussée de Bois-du-Luc est terminée.

 

On continue à relever le niveau du canal près du grand siphon à Houdeng-Aimeries, lequel doit être, malgré sa belle hauteur, recouvert d'une couche de terre de 1m.50.

18:15 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ponts |  Facebook |

14/02/2007

Au canal.

Houdeng-Aimeries - Dimanche 10 juillet 1898.

 

En-dessous de la place de Houdeng, s'élève un énorme remblai, au dernier coude formé par le canal, la base du siphon construit sur le jeu de balle de Houdeng est complètement bétonné, et on est occupé en ce moment à dresser - toujours en béton - les fondations d'une habitation de pontonnier.

 

Un grand nombre d'habitants suivent avec intérêt tous ces travaux d'une grande importance.

 

372HA_TRAVAUX_CANAL_DU_CENT~1

Creusement du Canal du Centre en 1907 sur la place de Houdeng-Aimeries: on aperçoit le pont tournant, l'église et l'habitation du pontonnier.

20:00 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le canal.

Houdeng-Aimeries - Samedi 25 juin 1898.

 

Extrait d'une correspondance sur la Batellerie, envoyée d'Anvers à l’ Etoile.

 

Le canal du Centre a été décrété il y a plus de vingt ans. En principe, il doit relier le bassin de Charleroi à celui de Mons et de l'Escaut par un mouillage de 2m.40 et permettre le passage à des bateaux de 370 tonnes. Il coûtera plus de 40 millions et la majeure partie de cette somme est déjà dépensée. En 1890, le gouvernement prit l'engagement de terminer les travaux dans les cinq ans. Aujourd'hui les choses sont à peu près dans le même état. Sur les 21 kilomètres de longueur, il en reste 2 à construire, et certaines pièces des ascenseurs doivent être réparées avant d'avoir pu fonctionner. En attendant les établissements industriels de cette contrée se ferment, les populations s'expatrient, et on prévoit que par suite de différents travaux exécutés, notamment sur la Sambre française, l'achèvement du canal, trop tardif, sera inutile.

 

154HA_ASCENSEUR_NO3_EN_CONS~1

Le Canal du Centre: l'ascenseur hydraulique n°3 en construction.

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ascenseurs |  Facebook |

Les ascenseurs.

Houdeng-Aimeries - Lundi-Mardi 23-24 mai 1898.

 

Une bonne nouvelle pour les industries métallurgiques du pays:

 

On élabore, actuellement, au département des ponts et chaussées à Mon s (service du Canal du Centre), les plans et cahiers des charges relatifs à l'adjudication des parties métalliques des trois ascenseurs en construction du canal du Cantre.

 

Il s'agit d'une importante entreprise de fr. 2.100.000, soit 700.000 francs pour chaque ascenseur.

 

Cette adjudication aura lieu dans quelques mois, de façon que l'adjudicataire puisse confectionner toutes les pièces pendant l'hiver, pour commencer le placement au printemps 1890.

 

Les parties métalliques des trois ascenseurs seront identiquement les mêmes.

 

Cette entreprise étant un travail d'art des plus minutieux, il n'y aura que les principales firmes du pays qui seront appelées à soumissionner.

 

155HA_ASCENSEUR_NO2_EN_CONS~1

Canal du Centre: l'ascenseur n°2 en construction.

18:45 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ascenseurs |  Facebook |