12/06/2008

Le prix du pain.

Lundi-Mardi 6-7 juillet 1909. En suite de la décision prise par la Coopérative de Jolimont de ramener le prix du pain de 60 à 55 centimes, l'Association des patrons boulangers du Centre, comprenant une centaine de membres, s'est réunie hier. Après une longue discussion, il a été décidé que l'on suivrait l'exemple de la Coopérative. C'est ainsi que ce matin, nos ménagères ont payé 55 centimes le pain de deux kilos. 

18:30 Écrit par La Petite Louve dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prix, pain |  Facebook |

27/04/2008

La Louvière, port de mer.

La Louvière - Mercredi 14 février 1900. 

Ceci n'est pas une zwanze: les Louviérois apprendront avec intérêt que la question d'établir La Louvière - Port de mer est sérieusement étudiée en haut lieu. 

On projette donc de creuser un canal à grande section, de Bruxelles à Ronquières; de Ronquières, le canal se dirigerait vers Ecaussinnes, suivrait le cours de la Sennette, passerait par Ecaussinnes-Lalaing, Ecaussinnes-d'Enghien, Marche-lez-Ecaussinnes, pour rejoindre l'embranchement de La Louvière à Familleureux. 

Toute cette partie, disons-nous, de Bruxelles à La Louvière, serait à grande section, permettant aux bateaux du plus fort tonnage de venir en plein Centre. 

La difficulté de se procurer l'eau nécessaire entre Seneffe et Ronquières, ainsi que la perte de temps aux nombreuses écluses existant entre ces deux localités, seraient cause qu'on étudierait actuellement l'idée du tracé que nous venons d'exposer.

18:00 Écrit par La Petite Louve dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, port |  Facebook |

25/04/2008

Canal du Centre.

La Louvière - Dimanche il février 1900.

Pendant l'année 1899, 54 bateaux chargés, d'un tonnage global de 14.686 tonnes, sont entrés dans le Canal du Centre, tandis que 67 d'un tonnage de 17.937 tonnes en sont sortis.

D'autre part, il est entré dans le Canal, 81 bateaux vides et il en est sorti 62 vides également.

18:01 Écrit par La Petite Louve dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal |  Facebook |

26/01/2008

Les profiteurs.

La Louvière - Jeudi 12 janvier 1928.

On nous signale que certains marchands de lait se sont ligués afin de faire un mauvais parti à un de leurs collègues. Mr. Oscar B. de Houdeng-Goegnies, qui a, à leurs yeux, la malencontreuse idée de vendre son lait à 2fr.20 le litre, alors qu'eux le font couramment payer 2fr.40.

Des scènes de menaces ont lieu chaque jour, notamment rue Jean Jaurès. A l'appui de sa façon de procéder, Mr. Orner B. prétend gagner suffisamment sa vie et il certifie que le prix de 2fr.40 permet de gagner le bénéfice usuraire de 0fr.60 par litre. A ce compte, un des marchands gagnerait jusqu'à 240 francs par jour!

Si tout ceci est exact, nous conseillons à Mr. Oscar B. de Houdeng-Goegnies, d'afficher ostensiblement son prix, de réclamer la protection de la force armée et, dans quelques jours, il aura décuplé sa clientèle.

247LL_DRAPEAU_BLANC

18:00 Écrit par La Petite Louve dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/07/2007

Un beau succès de la Brasserie Ronneau.

Houdeng-Goegnies - Dimanche 8 août 1937.

 

UN PRIX A L'EXPOSITION INTERNATIONALE DE PARIS 1937.

 

Nous avons eu à plusieurs reprises déjà, l'occasion de mettre en relief la renommée de multiples industries dont notre région est peuplée.

 

Si parmi celles-là, la plupart occupent le premier plan dans la vie économique de notre Centre industriel, il en est d'autres qui, pour n'être pas d'une importance aussi marquante, n'en contribuent pas moins à apporter leur quote-part dans le bien de la collectivité. C'est notamment le cas pour la Brasserie Dequenne et Ronneau, dont les installations sont sises en notre commune.

 

HG_BRASSERIE_DEQUENNE

La brasserie Dequenne-Ronneau.

 

Fondée en 1736 et transmise de père en fils, elle est la plus ancienne de la région. M. Dequenne en prit la direction en 1880 et lui donna un essor nouveau. Sous sa régence, elle remporta 3 prix d'honneur différentes expositions et sa bière "Saison", au goût exquis, jouit d'une grande renommée.

 

En 1921 , M. Marc Ronneau, membre de la famille, succède à M. Dequenne et continue sur les mêmes principes, avec la collaboration efficace et éclairée de son fils Richard Ronneau, diplômé à l'Institut de Fermentation, à Gand.

 

brasserie marc ronneau~1
En-tête de lettre de la brasserie Ronneau.

 

En 1936, la brasserie se spécialise dans la fabrication de bières à forte densité, notamment la "Daco", bière fine à fermentation haute. C'est avec cette bière "Daco" d'une qualité incomparable, que M. Marc Ronneau vient d'obtenir le diplôme de Croix d'Honneur à l'Exposition Internationale de Paris 1937, haute distinction qui consacre la valeur de son industrie brassicole et des bières qu'elle fabrique.

 

Ce succès mérité fait honneur à M. Marc Ronneau, l'avisé et sympathique propriétaire de la firme, que nous félicitons chaleureusement pour son brillant succès, en alliant à son nom celui de son fils Richard.

19:20 Écrit par La Petite Louve dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brasserie |  Facebook |

22/03/2007

10.000 francs à gagner.

Houdeng-Goegnies - Vendredi  8 septembre 1911.

 

10.000 francs à gagner pour toute personne qui établira que Monsieur Léon Bertaux, brasseur et fermier à Houdeng-Goegnies, aurait :

 

1° - déclaré qu'il préfère donner le lait aux cochons que de le vendre 10 centimes;

2° - maintenu une production de lait supérieure à la quantité nécessaire pour les besoins de son ménage, beurre compris;

3° - vendu du lait mélangé d'eau ou de petit lait; vendu de la bière autre que celle fabriquée exclusivement de grains et de houblons.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2007

Meetings de femmes.

Houdeng-Goegnies - Samedi 2 septembre 1911.

 

Jeudi soir, un meeting de femmes a été tenu place du Trieu. Des femmes, juchées sur une échelle double, ont harangué la nombreuse assistance. Puis des hommes ont parlé à leur tour. Les orateurs (?) ont déclaré qu'il ne fallait plus acheter au prix fort les produits alimentaires.

 

Vendredi matin, des centaines de ménagères se sont réunies au pont "Brin d'tchie" pour barrer le passage aux fermières de Naast et de Mignault se rendant au marché d'Aimeries. Mais la police, en vélo, était allée au devant des fermières qui, prévenues, rebroussèrent chemin.

 

Tous les bouchers du Centre viennent d'être convoqués à une réunion au cours de laquelle des décisions énergiques seront prises.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manifestation |  Facebook |