30/10/2009

Passage à niveau

Mercredi  5 novembre 1930.

Nos  édiles  doivent  être  reçus  prochainement  par  le  Ministre des Chemins de fer, pour entretenir celui-ci  d'un  nouveau projet, dont la réalisation entraînerait la suppression du passage à niveau de la Chaussée et du Hocquet. Ce projet, qui est vaste et bien conçu, sera communiqué prochainement aux journaux.

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage a niveau |  Facebook |

28/10/2009

Encore un projet

Jeudi 1er mai 1930.

Vous vous figurez peut-être que le projet gouvernemental dont l'on a parlé ces derniers temps, est le projet définitif, et que l'on va se mettre à l'oeuvre pour le réaliser. 

C'est une erreur... 

La réalisation de ce projet coûterait environ quatorze millions et l'on serait, dès lors, sur le point de l'abandonner. 

Alors ! 

Alors, il est question d'un nouveau projet. Une chaussée de six mètres, avec trottoirs de 75 centimètres, reposant sur des colonnes, et qui permettrait le passage des trams, des véhicules et des piétons, la Chaussée basse restant libre pour les trains et pour les piétons peu pressés.

Le pont partirait de la rue du Gazomètre pour aboutir près de la propriété de M. le notaire Bottemanne. 

Cela fait un projet en plus. Quand serons-nous à cent...

19:46 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage a niveau |  Facebook |

26/10/2009

Le passage à niveau

Mardi 18 février 1930.

L'on continue à se plaindre, non sans raison, du malaise que crée dans la circulation, le passage à niveau du chemin de fer à la Chaussée. Samedi., la barrière est restée close pendant plus d'une demi-heure. Elle est restée fermée treize minutes sans qu'il passe un train. 

Samedi soir, le Conseil communal a tenu une séance officieuse pour s'occuper de la question. La Chambre de Commerce et d'Industrie du Centre était représentée à cette entrevue par MM. Léon André, Pierre Hiard, Marcel Tock et Grollinger. 

M. Ghislain, bourgmestre, présidait, et un grand nombre de conseillers communaux étaient présents.

L'on a examiné différents projets. Des échanges de vues se sont produits. Mais l'assemblée ne s'est pas mise d'accord sur un projet déterminé. Il est, d'autre part, acquis, que les Ponts et Chaussées ont un projet, mais que celui-ci serait toujours à l'état de projet. 

Une réunion du Conseil communal, à laquelle l'on conviera les sénateurs et députés de la région, sera incessamment convoquée. 

En attendant, l'on continue à faire le pied de grue devant l'obstacle. Et du train dont vont les choses, ce sera encore pour longtemps...

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage a niveau |  Facebook |

24/10/2009

Attention au couleur

Mardi 10 décembre 1929.

En attendant qu'on la supprime, on vient de repeindre la passerelle de la Chaussée. Entre nous, elle en avait bien besoin. La rampe est maintenant jolie, propre, pimpante. 

Mais valait-il encore bien la peine de faire des frais de peinture autour de cette passerelle appelée à disparaître? 

Oui, parce qu'il est bien certain que la suppression du passage à niveau, si elle doit être résolue, ne va pas se faire ainsi, du jour au lendemain. 

On a donc bien fait de la rafraîchir. 

Seulement, le peintre qui fut chargé d'avertir le public de certaines précautions à prendre, aurait bien fait de soumettre son écriteau à une censure quelconque. 

"ATTENTION AU COULEUR"! est amusant.. .Mais tout de même...

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle |  Facebook |

22/10/2009

Le passage à niveau

Mardi 22 octobre  1929

Tapons sur le clou... Samedi soir, en l'Hôtel de ville de La Louvière, au cours d'une réunion à l'ordre du jour de laquelle figurait la question du passage à niveau, l'on a pu dire, avec raison, que l'on évitait de passer par La Louvière à raison de la fermeture du passage à niveau, la barrière étant close onze heures sur vingt-quatre. 

Nous pouvons affirmer que, hier dimanche, entre sept et huit heures du soir, le dit passage à niveau est resté fermé pendant au moins une demi-heure, au grand dam des automobi1istes.

Il y avait, des deux côtés de la barrière, une file interminable d'autos, dont les conducteurs clacksonnaient à qui mieux mieux. Ce fut d'ailleurs en vain. 

L'on invoque que cette fermeture intempestive et prolongée de la barrière était justifiée par un accident - un train scindé, paraît-il - sur la voie. 

Mais le fait n'est pas isolé. Et il n'en est pas moins vrai que l'on peut trouver là un nouvel argument en faveur de la suppression dans, le plus bref délai possible, de l'indésirable passage à niveau.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage a niveau |  Facebook |

La grande pitié du passage à niveau

Mardi 22 octobre 1929.

Ce matin, lundi, vers 9h.40, un coup de sonnette retentit. La barrière du passage à niveau se ferme au grand désappointement de nombreux voyageurs qui, descendant du tram venant de Houdeng et de celui venant de la Chaussée, auraient voulu ne pas user de la passerelle, si fatigante. Mais des voyageurs sont pressés, ils veulent quand même passer et risquent de se faire écraser par la barrière qui continue à se fermer. Deux femmes et un homme sont enfermés dans le passage. Le garde-barrière enguirlande l'homme qui escalade la dite barrière. Les femmes regardent du côté du garde-barrière pour connaître ses intentions. Il ouvre et laisse passer tout même les deux femmes enfermées, non sans avoir jeté un regard de l'autre côté et intimé l'ordre aux récalcitrants de ne pas continuer à traverser les voies. On attend, les automobiles, voitures, piétons, font boule de neige des deux côtés. Nouvelle sonnerie. Le garde-barrière ouvre les barrières et la circulation reprend. Mais aucun train ni de voyageurs, ni de marchandises, aucune machine, aucune manoeuvre n'a été effectuée. Pourquoi alors cette fermeture intempestive? Et l'on nous dit que ce n'est pas la première fois. Ne pourrais-t-on pas, au contraire, rendre plus facile l'accès de la traversée des barrières en ne fermant celles-ci qu'à bon escient et surtout le moins longtemps possible, avant et après le passage des convois.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage a niveau |  Facebook |

20/10/2009

La question des passages à niveau

Mardi 22 octobre 1929.

Samedi soir a eu lieu, en l'Hôtel de Ville de La Louvière, sous la présidence de M. le Bourgmestre, une réunion officieuse du Conseil communal, à laquelle assistait une délégation de la Chambre d'Industrie et de Commerce, conduite par son président., M. Léon André.

Il s'agissait d'examiner la question des passages à niveau. Trois ou quatre projets ont été confrontés. Des opinions pour ou contre ces projets ont été formulées. 

Finalement, il a été décidé de concentrer les efforts du Conseil communal et de la Chambre d'Industrie et de Commerce dans le but d'arriver plus rapidement à un résultat.

D'autre part, le Conseil communal sera appelé, au cours d'une prochaine séance, cette fois officielle, à prendre attitude. 

Peut-on espérer que la question a fait ainsi un pas en avant?

19:31 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passage a niveau |  Facebook |