26/06/2007

Quel est ce bruit insolite?

Houdeng-Goegnies - Dimanche - Lundi 10-11 mai 1931.

 

Des Louviérois et des Houdinois nous ont téléphoné au début de l'après-midi pour nous demander si nous possédions des renseignements au sujet d'une soi-disant secousse sismique. Il paraît que, entre midi et une heure, un bruit sourd a été perçu. S'agit-il d'une secousse sismique ou d'une explosion, ou d'un geyser de pétrole? A moins que ce ne soit un sympathique habitant de Mignault qui, pour fêter ses noces, ait fait tirer les campes.

 

DES DETAILS.

 

C'est en effet, surtout dans les Houdeng que la secousse a été ressentie.

 

La cheminée de l'habitation d'un boucher, située en face de l'Ecole communale de Houdeng-Goegnies, a été abattue.

 

Dans une brasserie de Houdeng-Aimeries, un ouvrier a été alerté par un bruit insolite provenant des tuyaux appendus au mur.

17:02 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seisme |  Facebook |

09/04/2007

Vol ou farce?

Houdeng-Goegnies - 26 novembre 1938.

 

M. Oscar Duriau, dit "Baïonnette", boucher, rue de l'Abattoir, avait déposé sa bicyclette jeudi soir, contre la devanture d'un café, à la Chaussée. Lorsqu'une demi-heure plus tard il sortit, le vélo ne s'y trouvait plus. Plainte a été déposée.

17:15 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vols, velo |  Facebook |

07/04/2007

Le feu à la ferme Tout-y-Faut.

Houdeng-Goegnies - Mardi 10 mars 1931.

 

Dimanche, vers 10 heures du matin, le Central téléphonique louviérois alertait les postes locaux de pompiers, les permanences de police et les brigades de gendarmerie.

 

Un incendie s'était déclaré à la ferme de Tout-y-Faut, l'une des plus vieilles fermes de l'ancienne Louvière.

 

Cette ferme est située derrière les hauts-fourneaux des usines Boël et est occupée par le fermier Armand Garitte et sa famille.

 

HG_FERME_TOUT_Y_FAUT
La ferme Tout-y-Faut qui disparut en 1968, écrasée par un terril de laitier des Usines Boël.

 

Le feu s'était, en effet, déclaré dans les vastes bâtiments contigus à la maison d'habitation du fermier. Ce bâtiment, d'une longueur de vingt mètres environ sur dix de haut, a des murs de côté d'une épaisseur de nonante centimètres? Le feu, trouvant un aliment facile dans le foin, détruisit complètement l'étage du bâtiment, mais n'eut pas raison des murs.

 

La maison de M. Garitte a pu être préservée, grâce aux secours promptement apportés par les pompiers de La Louvière.

 

Les pompiers avaient branché leurs tuyaux sur le canal.

 

Malheureusement, deux tuyaux de la pompe sautèrent peu après, par le froid intense qui régnait à ce moment.

 

L'on fit appel à la pompe électrique des Usines Boël, dirigée par les ingénieurs Demerbe et Falgas, aidés d'ouvriers de l'usine et des pompiers de La Louvière, sous les ordres de M. Nopère.

 

Les dégâts sont couverts par l'assurance; ils sont assez élevés.

 

Les gendarmes de La Louvière, de Houdeng, et la police de cette dernière commune étaient également sur les lieux.

17:00 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : incendie |  Facebook |

06/04/2007

Le danger des explosifs.

Houdeng-Goegnies - Jeudi 7 juin 1928.

 

Mardi, vers 5 heures du soir, un jeune homme M. Louis Nachtergael, âgé de 15 ½ ans, profitant de l'absence momentanée de ses parents, manipulait des cartouches de mitrailleuse allemande, lorsqu'elles firent explosion. Les suites en furent terribles pour l'imprudent: le pouce de la main droite fut arraché, ainsi que quatre doigts de la main gauche; un oeil fut crevé et l'on a de grandes craintes pour l'autre.

 

L'infortuné reçut à l'hôpital de Bois-du-Luc des soins immédiats de MM. les docteurs Roger et Biset. Mercredi matin, il fut transporté dans une clinique spéciale à Bruxelles.

 

Ce triste accident a causé un vif émoi dans les deux Houdeng, où les parents de la victime sont très honorablement connus.

17:00 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : accident |  Facebook |

05/04/2007

Un vol.

Houdeng-Goegnies - Samedi 5 mai 1928.

 

Un vol important a été commis dans la nuit de mercredi à jeudi, aux Boulonneries Boël, situées près de la gare. D'audacieux cambrioleurs ont réussi à enlever plus de 500 kilos de pièces en cuivre et en bronze. Le butin a déjà une valeur intrinsèque assez élevée, mais le montant du vol est très conséquent, car il s'agit, en grande partie de pièces oeuvrées. La gendarmerie de Houdeng-Goegnies a ouvert une enquête sévère et quelques perquisitions ont été opérées.

17:01 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vols |  Facebook |

04/04/2007

Acte de malveillance.

Houdeng-Goegnies - Mercredi 15 juin 1927.

 

Des individus ont brisé, au cours de la nuit de dimanche a lundi, vers 1h.30, en lançant des briques, plusieurs réverbères placés le long de la Chaussée. L'Administration communale offre une prime de 500 francs à qui aidera la police à faire découvrir les auteurs de cet acte stupide.

17:01 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vandalisme |  Facebook |

03/04/2007

Les vols dans le centre.

Houdeng-Goegnies - Mercredi 2 septembre 1927.

 

M. le juge d'instruction Marcoux a mis sous mandat d'arrêt et fait écrouer à la prison de Mons, les nommés Duriau Auguste, Motte Jules, Dupire Alphonse et Dewinkeler Marie, tous de La Louvière, du chef de vol au préjudice de l'Etat belge.

 

Le même magistrat a également fait écrouer le nommé Quintin Antoine, dit "Boule de feu", de Houdeng-Goegnies, à charge de qui sont imputés toute une série de vols de zinc et de plomb.

17:00 Écrit par La Petite Louve dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vols |  Facebook |