31/05/2007

L'église.

Houdeng-Goegnies - Samedi 27 janvier 1900.

 

La vieille église de disparaître dans peu de devenus insuffisants pour Houdeng-Goegnies va temps. Les bâtiments la population, qui a probablement actuels sont augmenté dans de notables proportions. D'ailleurs, les murs sont très lézardés en plusieurs endroits et les voûtes se trouvent en déplorable état.

 

Cette, église n'est pas bien remarquable au point de vue archéologique. Elle possède une tour qui servait autrefois de portail et qui date du quinzième siècle.

 

000A10~1

L'ancienne église de Houdeng-Goegnies avec l'entrée du cimetière.

 

La mise en bon état nécessiterait une dépense considérable, car la charpente est vermoulue et la flèche menace ruine.

 

Des pourparlers sont engagés entre le Conseil de fabrique et le Conseil communal pour mettre fin à une aussi regrettable situation.

 

On n'ignore pas que la construction d'une nouvelle église occasionnerait une forte dépense, mais les débours seraient compensés en partie par la vente des terrains occupés en ce moment par l'église, terrains qui seraient certainement achetés à des prix très rémunérateurs.

17:15 Écrit par La Petite Louve dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eglise |  Facebook |

11/02/2007

Le dernier toit de chaume houdinois.

Houdeng-Aimeries - 19 octobre 1932.

 

Le hameau du Pont-du-Sart, situé sur les communes de Houdeng-Aimeries et Houdeng-Goegnies, est historique et pittoresque. C'est là que les amateurs et professionnels de l'art pictural ont reproduit le "vieux pigeonnier", dont les propriétaires princiers ont, malheureusement, laissé s'écrouler la tourelle antique; c'est là encore, que se trouve la vallée du Thiriau du Luc et qui donna naissance à la légende des sources de pétrole. Mais les légendes ont la vie dure et il fallut la pénible expérience d'il y a quelques années pour faire comprendre à certains obstinés que le sous-sol du Pont-du-Sart ne renferme que… de l'eau.

 

596HA_FERME_DU_SART_PIGEONN~1

La ferme du Pont du Sart avec son portail d'entrée servant de pigeonnier.

 

Et voici que l'ancien hameau du Pont-du-Sart, où les voyageurs vers Mons ou Soignies, et vice-versa vers La Louvière, peuvent encore voir, le long de cette grande artère, à proximité de Roeulx, une maison au toit de chaume.

 

Cet immeuble date de près de deux siècles. Il fut souvent occupé par des métayers, comme il l'est encore actuellement.

 

Avec la disparition de ce dernier toit de chaume houdinois, c'est un peu du passé qui s'en va ...

 

083HA_PIGEONNIER~1

La ferme du Pont du Sart après disparition de la toiture de son pigeonnier d'entrée.

 

006HA_SEIGNEURIE_DU_SART~1

Vue arrière de l'entrée de la ferme du Pont du Sart.

 

23029_PIGEONNIER_PEINTURE~1

La ferme du Pont du Sart et son pigeonnier, représentés par un artiste.

 

22020_PIGEONNIER

Carte postale ancienne de la ferme du Pont du Sart.

18:00 Écrit par La Petite Louve dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pigeonnier, ferme |  Facebook |

30/01/2007

Démolition d'un calvaire.

Houdeng-Aimeries - Samedi 26 juillet 1924.

 

Un des derniers vestiges de notre commune, déjà si ancienne, va disparaître. Vendredi matin, le premier coup de pioche du démolisseur a été donné dans notre Vieux Calvaire de la rue de la Tombelle. Depuis longtemps, son état laissait à désirer et il va disparaître pour faire place à un édifice, peut-être plus moderne, mais qui n'aura plus le caractère naïf de l'ancien, laissé depuis longtemps à un abandon lamentable.

 

Il est à espérer que les deux pilastres du bas de l'escalier, qui rappellent la fondation du Calvaire, seront conservés à titre de souvenir.

13:15 Écrit par La Petite Louve dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : calvaires |  Facebook |

Un pitoyable calvaire

Houdeng-Aimeries - Samedi 25 septembre 1920.

Sans aucun parti pris, pouvons-nous attirer l'attention de nos édiles sur l'état déplorable dans lequel se trouve le Calvaire situé à l'angle de la rue Boël et du sentier du Calvaire.

 

Il nous semble pourtant que son ancienneté mérite un peu plus d'égards; il a été érigé, en effet, en 1766, par Mlle Marguerite Bataille, veuve de M. Eloi Monoyer et rappelle ainsi le souvenir de deux des plus anciennes familles de notre commune: la dernière, notamment, a fourni à notre village plusieurs premiers magistrats.

 

27004HA_LE_CALVAIRE~3

Le calvaire.

09:00 Écrit par La Petite Louve dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : personnalites, calvaires |  Facebook |