14/07/2008

Le canal perd ses eaux.

La Louvière - Jeudi 7 août 1919.

 

On se rappelle qu'autrefois, quand on mit l'eau dans le Canal du Centre, vers Havré, des fissures se produisirent et tout le liquide s'engouffra dans un charbonnage. Durant la guerre, les Allemands achevèrent le Canal du Centre, qui devait leur être d'un grand secours comme moyen de transport, et y mirent l'eau. Aussitôt, à Bracquegnies, à Thieu, toutes les maisons se trouvant en contrebas du canal furent inondées. A certain endroit, le canal est suspendu; il a été créé artificiellement par superposition de couches de terre; la plupart des maisons ont leurs caves remplies d'eau. Sous l'occupation, les sinistrés formulèrent de timides réclamations qui restèrent sans suite. Dès le retour du gouvernement, ils s'adressèrent à l'autorité belge, mais ce fut jusqu'ici en pure perte. Et pourtant, il y a. lieu à intervention urgente. Des centaines de citoyens ne savent plus se servir de leurs caves. L'humidité monte continuellement et si l'on ne trouve pas un remède rapide, les maisons deviendront inhabitables. Il est des cas spéciaux. A la limite de Bracquegnies, vers Thieu, un fermier, M. D., a sa grange inondée; ses caves sont sous l'eau et ses prairies sont devenues inaccessibles. Le moindre vent abat les peupliers; plusieurs sont en ce moment couchés et d'autres sont fortement penchés. Il a dû se débarrasser de son bétail. Il est d'autres exemples aussi lamentables.Des procès sont déjà intentés; d'autres vont surgir nombreux. Il est indispensable que le gouvernement intervienne de toute urgence pour remédier â cette situation dangereuse. Le mal ne fera que croître.

19:00 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, inondation |  Facebook |

14/11/2007

Un bateau qui sombre.

La Louvière - Vendredi 5 décembre 1902.

Aujourd'hui jeudi matin, a 10 heures, un bateau chargé de charbon se trouvant amarré à l'endroit dit : "A l'île du Diable", vis-à-vis du quai de l'usine de Mr. Boël, a sombré.

Un trou existant dans le fond du bateau, l'eau y a pénétré et a provoqué l'accident. On a pu heureusement sauver le mobilier du batelier, qui s'appelle Auguste Desmet, marié sans enfants.

Le bateau, qui contenait pour environ 1500 francs de charbon, était assuré. Il s'appelait "La Panne". Il se disposait à partir pour Bruxelles.

Dès demain on commencera les travaux pour retirer du canal le bateau et le charbon.

282LL_PALAIS_DE_JUSTICE_ET_

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/06/2007

A l'ascenseur.

Houdeng-Goegnies - Vendredi 8 janvier 1904.

 

Le premier bateau portant une charge de grains, va traverser l'ascenseur de Houdeng-Goegnies vendredi ou samedi. Il est destiné à M. Léon Bertaux, le brasseur malteur et négociant en grains de la rue Scailmont. Son arrivée au quai du Croquet est attendue d'un moment à l'autre.

 

377HG_ASCENSEUR_NO1~1

L'ascenseur n°1 de Houdeng-Goegnies, souvent dénommé par erreur "ascenseur de la Louvière".

 

On prête à notre estimé concitoyen, M. Bertaux, l'intention d'orner et de faire pavoiser très gentiment le premier bateau de marchandises qui arrive à son adresse, sur le tronçon nouvellement achevé du canal du Centre.

 

Nous trouvons son idée excellente et nous l'en félicitons vivement.

17:30 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ascenseur |  Facebook |

24/05/2007

Houdeng-Goegnies avant le creusement du canal.

plan cadastral hg avant canal~1

Plan cadastral de Houdeng-Goegnies avant le creusement du canal du Centre.

18:00 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : plan, cadastre, canal |  Facebook |

23/05/2007

A qui l'ascenseur?

Houdeng-Goegnies - Jeudi 13 mars 1930.

 

Est-il trop tard pour revenir sur l'étrange décision prise par notre Conseil communal socialiste pour protester contre le Comité louviérois des fêtes du Centenaire qui, faisant usage d'une gravure de l'Ascenseur n° 1 du canal, semble ainsi usurper et accaparer au profit de La Louvière un monument qui appartient exclusivement, par sa situation, à la commune de Houdeng-Goegnies! Au premier abord, une telle idée de dispute intercommunale semble futile à quiconque ne connaît pas le caractère particulariste des habitants de Goegnies, qui n'admettent pas que l'on puisse leur contester le privilège exclusif de posséder sur leur territoire, le célèbre Ascenseur, et surtout que l'on se serve de cet Ascenseur dans un but de réclame touristique et commercial au profit d'une localité qui a le seul tort d'être de quelques mètres contiguë au territoire sur lequel s'érige ce monument hydraulique et historique, dans les fastes de Houdeng-Goegnies.

 

431HG_CANAL_ET_ASCENSEUR_NO~1

Le canal du Centre et l'ascenseur n°1, objet de la polémique.

 

Que l'on veuille bien considérer d'abord, que toute question de limite légitime à part, et que personne ne conteste, le célèbre Ascenseur est bien acquis, par sa situation, à Houdeng-Goegnies.

 

Mais que d'autre part, les édiles communaux de Houdeng-Goegnies veuillent bien aussi considérer, qu'il aurait pu en falloir de bien peu, pour que, sans ce malencontreux fossé, dans lequel coule le Thiriau, qui, comme disait Adolphe Caffet, "sépare Houdè de L' Louvière", pour que cet Ascenseur, qui excite l'esprit de rivalité de Houdeng-Goegnies contre sa voisine louviéroise, ne soit érigé sur La Louvière, si le canal était admis en droit comme la vraie limite des deux communes et que l'Ascenseur eut un piston sur chaque commune.

 

Or, c'est précisément ce proche voisinage de l'Ascenseur qui crée cette espèce de mitoyenneté qui fait que, question de limite à part, tous ceux qui sont étrangers à ces questions de limites et de rivalités communales, considèrent que l'Ascenseur est autant de La Louvière que de Goegnies. En effet, pour l'étranger qui veut venir voir notre Ascenseur, s'il consulte une carte du Centre et le Guide des Chemins de fer, il voit qu'il lui est loisible de descendre soit à La Louvière, soit à Houdeng, et s'il connaît tant soit peu les lieux, il pensera qu'il lui est plus facile d'atteindre l'Ascenseur par La Louvière en suivant la rive du canal, que par la gare de Houdeng.

 

Que cela contrarie les citoyens de Goegnies de ne pas pouvoir jouir du monopole exclusif de l'Ascenseur n° 1, cela se comprend; mais ils ne peuvent rien faire à cela, sinon que de se consoler, en se disant qu'en compensation, c'est bien le Conseil communal de Houdeng-Goegnies qui eut  l'honneur de recevoir en 1889 S.M. le Roi Léopold II, lors de la fameuse et historique inauguration de cet Ascenseur. Cela est incontestable.

 

Car, dans le compte rendu de cette séance du Conseil communal paru dans "Les nouvelles", c'est cet argument irréfutable, qu'en désespoir de cause, la majorité socialiste, sous la présidence du citoyen Ferdinand Pintelon, recourut pour affirmer son droit à la possession de l'Ascenseur. Mais ce qui est fantastique en cette affaire, qui est plus burlesque que tragique, c'est précisément que c'est un Conseil communal socialiste qui, en ses principes fondamentaux, prétend combattre les préjugés de frontières dans les questions internationales, qui met parfois les nations en conflit en affirmant la fraternité des peuples, soulève la question de l'Ascenseur pour déclarer son hostilité contre une commune voisine également sous l'égide d'une majorité socialiste, et défende ses droits et privilèges communaux contre une prétention arbitraire de son voisin.

 

397HG_ASCENSEUR_NO1~1

L'ascenseur n°1 de Houdeng-Goegnies (et non de la Louvière).

 

Il y aurait de quoi rire, si un tel conflit ne témoignait d'un état d'esprit regrettable, chez nos concitoyens de Houdeng-Goegnies, qui en sont arrivés à considérer sérieusement, que tout ce qu'on fait à La Louvière, à l'occasion des fêtes, ducasses, carnaval et toute attraction publique est fait exprès, de propos délibéré, prémédité, pour faire tort aux mêmes événements qui se produisent en même temps, par fatalité ou coïncidence de date, à Houdeng-Goegnies.

 

Mais, aussi, que penser de ce Conseil communal socialiste qui, dominé par son esprit de clocher, en arrive à oublier que si ce fut un Conseil communal libéral qui reçut le Roi, il oublie aussi comment les socialistes républicains de cette époque reçurent le Roi à cette occasion.

 

Les temps sont bien changés depuis lors, si on considère le loyalisme que nos socialistes montrent vis-à-vis de la monarchie depuis qu'ils sont les maîtres. Evidemment, cette question de savoir, "A qui l'Ascenseur?" ne sera pas une cause de guerre entre Houdeng et La Louvière, car, pour tout le monde, cet Ascenseur, quoi qu'en craigne son Conseil communal, est bien l'Ascenseur de Houdeng-Goegnies, tel qu'il est mentionné sous la rubrique de la gravure publiée par le Comité des fêtes de La Louvière, et qui fut le prétexte de la protestation de notre Conseil communal.

 

Espérant, Monsieur le Directeur, que vous insérerez la présente épître pour remettre la question sous son impartial point de vue, recevez les sentiments.

 

D'UN CITOYEN DE GOEGNIES. Houdeng-Goegnies, 9 mars 1930.

17:01 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ascenseur, canal |  Facebook |

22/05/2007

Une réussite.

Houdeng-Goegnies - Lundi - Mardi 20-21 octobre 1902.

 

La mise des eaux dans la dernière section du canal du Centre, qui vient d'être faite, a pleinement réussi.

 

La communication entre le canal du Centre et l'embranchement du canal de Charleroi va être établie immédiatement. A cet effet, la partie du canal située entre cet embranchement et l'ascenseur hydraulique n° 1 a été mise à sec, pour qu'on puisse enlever la grande bande de terrains qui fait la séparation entre les deux voies navigables.

 

CANAL_02~1

Les quais du canal du Centre sont plantés d'arbres afin de consolider les berges.

 

Une cinquantaine de terrassiers seront occupés à cette besogne d'ici au 15 novembre prochain.

 

L'opération terminée, la dernière partie du canal sera livrée immédiatement à la navigation.

 

Il ne resterait plus alors qu'à placer la partie métallique des trois derniers ascenseurs pour terminer ce fameux canal du Centre, qui aura exigé plus de vingt années de travail.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal |  Facebook |

21/05/2007

L'eau dans le canal.

Houdeng-Goegnies - Samedi 27 septembre 1902.

 

C'est aujourd'hui vendredi qu'on a mis l'eau dans le canal du Centre, partie comprise entre l'ascenseur de Houdeng-Goegnies et Houdeng-Aimeries.

17:45 Écrit par La Petite Louve dans Canal du Centre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal |  Facebook |