22/10/2008

Les funérailles d'Omer du Bouillon.

La Louvière - Jeudi 8 octobre 1936.

 

Ce mercredi à 10 heures du matin, ont eu lieu les funérailles civiles de  M. Orner Garitte, né à La Louvière le 18 septembre 1874, et décédé le 3 octobre 1936, des suites d'un accident survenu à Haine-Saint-Paul. Le deuil était conduit par les fils du défunt, M. M. Orner et Jules Garitte.Ancien ouvrier métallurgiste d'élite, Orner Garitte avait avantageusement et universellement fait connaître son pseudonyme d'Omer du Bouillon, par les retentissants succès sportifs qu'il remporta dans la pratique de la lutte gréco-romaine, dont il fut le champion du monde.  Animateur extraordinaire, philanthrope généreux, il était resté sportif dans toute la force du terme, et les installations aussi vastes que diverses qu'il avait aménagées, dans sa propriété, aux confins et au point culminant de La Louvière, au sein du populeux et vivant quartier dit du "Numéro 1" à Jolimont, attestaient sa volonté de servir sainement ses jeunes contemporains; plusieurs générations lui sont redevables de multiples bienfaits dans ce sens. Une foule particulièrement dense avait tenu à venir une dernière fois saluer l'image de cet homme de bien et présenter des condoléances à la famille, élevée dans les principes du disparu. Quelques champions du sport cher à Orner du Bouillon étaient également présents, dont les liégeois Henri Herd, alias Constant le Marin, et Constant Van Antwerpen, l'Anversois Gerstman, le Hollandais Dyck, etc. L'Association des Commerçants de Baume, la Jeunesse de Jolimont-Eglise, l'Union Sportive du Centre, avaient délégué leurs représentants avec les drapeaux des dites sociétés. Une cinquantaine de gerbes, une dizaine de couronnes étaient portées, en tête du cortège funèbre, par des enfants et des adultes. A la mortuaire, M M. Léon Soupart, au nom des commerçants du quartier, et Armand Meert, pour la Jeunesse, dirent avec émotion et éloquence les qualités altruistes maîtresses d'Omer du Bouillon, et leur espoir de voir se continuer ses généreuses initiatives. Ces discours furent écoutés dans le plus grand recueillement. Puis, par la rue Evrard, la Chaussée de Mons à Nivelles, la Cour d'Haine, les rues des Combattants et Ferrer, la dépouille mortelle d'Omer du Bouillon, suivie par les proches et par les innombrables amis et obligés du défunt, refit une dernière fois le tour d'une partie de ce Jolimont qu'il aimait tant, avant qu'elle soit inhumée dans le caveau familial, au cimetière du hameau, contigu aux installations mêmes que la mort brutale et prématurée de leur propriétaire a réduite, momentanément au silence.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deces, lutte, funerailles |  Facebook |

20/10/2008

Mort de Omer du Bouillon.

La Louvière - Mardi 6 octobre 1936.

 

Le sympathique Omer du Bouillon est décédé samedi vers 11 heures du soir, à l'Hôpital de Notre-Dame de la Compassion, à Jolimont.

 On avait conservé cependant grand espoir de l'intervention chirurgicale qu'il avait subie et l'on comptait sur la robustesse de  M. Orner Garitte, pour résister à la terrible blessure qu'il s'était occasionné au crâne par l'éclatement d'une meule sur laquelle il travaillait pour occuper ses loisirs. Tout le Centre est vivement affecté par la disparition de cet homme généreux qui fit beaucoup pour tous les sports en Belgique, en général et dans notre région en particulier. Aucun athlète ne connut, vers 1900, époque où la gréco-romaine était universellement prisée, autant de succès que notre concitoyen. C'était un superbe athlète, sympathique, aux formes harmonieuses, connaissant à fond la science de la lutte, la pratiquant avec art et loyauté. Les contemporains d'alors se souviennent encore des retentissantes victoires qu'il remporta au temps où se disputait à l'Apollo ou au Cirque de Paris, la fameuse "ceinture d'or", l'insigne récompense qui était attribuée au meilleur. Orner du Bouillon! nom glorieux pour les sportsmen d'alors, qui se détachait victorieusement de toute une lignée de champions de renom, tels que les Français Paul Pons, Chalzet le Trappeur, Aimable de la Calmette, Laurent le Beaucairois, le fameux lutteur turc Adali Hali, Hackenschmidt, Raoul le Boucher, Petersen et autres athlètes fameux. Orner du Bouillon disparaît à l'âge de 62 ans, après une vie de labeur incessant. M. Orner Garitte sera vivement regretté, car il ne connût que des amis et il était l'ami de tous. On lui fera certes des funérailles dignes de sa personnalité, car Orner du Bouillon tenait beaucoup de place parmi nous. "Les Nouvelles" s'inclinent devant la dépouille mortelle de leur ami vénéré et offrent à Mme Garitte, à ses enfants et aux familles atteintes par ce deuil cruel, leurs condoléances émues.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : deces, lutte |  Facebook |

18/10/2008

Omer du Bouillon victime d'un accident.

La Louvière - Samedi 26 septembre 1936.

 

Le monde sportif et les nombreux amis que compte dans le Centre, le sympathique ancien lutteur Omer du Bouillon, seront navrés d'apprendre le pénible accident dont il vient d'être victime. M. Orner Garitte se trouvait, vendredi, vers 11 heures du matin, chez son fils, rue Evrard, à Jolimont Haine-Saint-Paul. En voulant aiguiser un sécateur sur une meule, celle-ci éclata soudain, volant en une quinzaine de morceaux. M. Garitte reçut au front l'un de ces fragments, qui lui fractura le crâne. On pense que l'un des éclate s'est logé dans le cerveau. Immédiatement le blessé fut soigné par  M. le docteur Vandermersch, qui le fit conduire à l'Hôpital de Jolimont. On suppose que le sécateur aura glissé des mains de  M. Garitte et aura formé cale, produisant l'accident. La meule, qui ne dépasse pas la grandeur d'une boîte à cigares ordinaire, tournait à environ 1200 tours à la minute. La victime est dans le coma, et on désespère de la sauver. Le grand organisateur de réunions sportives louviérois est âgé de 62 ans. Il connut des heures de gloire; il fut même champion du monde de lutte. Actuellement encore, il ne restait pas inactif et ses installations du Tierne du Bouillon, sont des plus modernes et des plus achalandées. Dans le domaine de la philanthropie, on ne fit jamais appel en vain à son secours.Orner du Bouillon ne compte que des amis. C'est un brave homme, au malheur duquel on compatit unanimement.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deces, lutte |  Facebook |

31/08/2008

Le Roi de la Route

La Louvière - Dimanche-Lundi 12-13 juin 1927.

 

Aujourd'hui samedi, place Jules Mansart,  M. Jean Pardanus, surnommé "Le Roi de la Route", a pris le départ pour une marche de 160 kilomètres. L'arrêt de la performance sera sonné dimanche midi. Le circuit à couvrir comprend: place des Martyrs, rue du Commerce, place Maugrétout et place Jules Mansart. Le dimanche, le marcheur partira vers 9 heures à Houdeng pour rentrer à midi à La Louvière. Ce grand marcheur a déjà traversé le nord et l'est de la France; il a fait le tour du Grand-Duché du Luxembourg, ainsi que le tour de Belgique. Jean Pardanus a parcouru, à ce jour, 1381 kilomètres. C'est là une belle promenade. La randonnée totale doit être de 25000 kilomètres et le tour des sept nations doit être effectué, c'est-à-dire la France, le Grand-Duché, la Hollande, la Belgique, la Suisse, l'Espagne et l'Italie. I1 doit avoir fini cette équipée en 1930. A noter que Jean Pardanus traîne derrière lui une voiture de 150 kilos. Dans la carriole, gentiment décorée, ont pris place Mme Pardanus et ses deux enfants. Ajoutons que cette entreprise, qui a pour mobile un pari de 500.000 francs, est patronnée officiellement par l'Association Sportive Lilloise, dont Pardanus porte les couleurs. Nul doute que, comme partout où il a passé, Pardanus ne reçoive ici un accueil chaleureux. Ce vaillant Français, qui vit uniquement de la vente de cartes, a consenti à abandonner une importante partie de sa recette, au Cercle "Joie aux Petits". Nous souhaitons bonne chance à  M. Pardanus...

18:30 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marche |  Facebook |

02/07/2008

La perche couverte.

La Louvière - Dimanche 16 novembre 1913.

Il existe à La Louvière, non loin de la place Maugrétout, une perche couverte pour les tireurs à l'arc où, par tous les temps, ils peuvent se livrer à leur sport favori. La mauvaise saison étant proche, la construction de ce tir fermé vient donc à son heure.

 La perche couverte de La Louvière est la plus belle installation faite dans ce genre à ce jour. Elle donne toutes les garanties et réalise tous les desiderata des joueurs. Des réunions sont organisées et elles groupent chaque fois un fort contingent de tireurs.

18:30 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tir, arc |  Facebook |

27/05/2008

Omer tombe Dick Van den Berg.

La Louvière - Lundi-Mardi 27-28 octobre 1902. 

Hier après-midi a eu lieu dans le préau de l'école communale des garçons, place Maugrétout, la lutte de défi entre Orner du Bouillon et Dick Van den Berg.

Quoique cette rencontre constituât un réel événement sportif, les spectateurs étaient relativement rares. Il ne nous appartient pas d'en rechercher les causes.
 

Cette lutte a été particulièrement attrayante. Les deux athlètes tous deux musclés de fer, aussi agiles l'un que l’autre, ont prouvé leur force à diverses reprises, attaquant avec une égale ardeur. Bref, on n'aurait pu présager de l'issue de ce combat. Elle semblait devoir s'éterniser. Aussi, la victoire d'Orner en 28 minutes a-t-elle étonné beaucoup d'amateurs.

C'est par une manchette suivie d'un écrasement de pont que notre concitoyen a fait "toucher des deux" au Hollandais. La victoire d'Orner a été saluée par d'enthousiastes acclamations.
 

La majeure partie du public - et nous sommes de ceux-là - émettait l'avis que Van den Berg avait déjà été "tombé" une fois sans que l’arbitre n'ait sifflé. Nous avons consulté celui-ci à ce sujet et il est absolument d'avis que le Hollandais a été vaincu deux fois mais la première fois il s'était ressaisi avec une telle rapidité qu'il n'avait pas eu le temps de siffler sa défaite. 

Cette victoire d'Orner augmente encore sa grande renommée athlétique. La séance avait commencé par une lutte entre Detaffe, dit "Sice" et Antoine le Montois. Celui-ci fatigué d'avance, a été vaincu en 17' par une ceinture de côté avec écrasement de pont, après avoir fourni une belle défense. Cette lutte a été admirable. 

Dick a ensuite tombé Antoine le Montois en 3’ par un ramassement de bras et Orner a fait connaître la défaite à Detaffe en l’45" par une ceinture à rebours en un temps. Les luttes étaient arbitrées par  M. Nicolas Quinif et  M. Jules Meunier chronométrait.

18:15 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lutte |  Facebook |

29/04/2008

Omer Bouillon.

La Louvière - Lundi - Mardi 2-3 avril 1900. 

Age: 25 ans; poids: 98 kilos; taille l M. 72. Lutte comme amateur. A la suite d'un concours où il admira les frères Clément et Constant, il se décide à entrer en lice.

Il a fondé aussitôt le Cercle Athlétique de Jolimont, dans le but de s'exercer, comme tous les membres d'ailleurs, à la lutte; il paraît que cela remplace pour eux la meilleure gymnastique que l'on puisse faire.
 

Omer est ouvrier métallurgiste et remplit aux ateliers de Baume et Marpent, à la plus grande satisfaction de ses patrons, un emploi où sa force herculéenne est mise à profit, mais qui lui donne cependant le moyen de lutter de temps à autre, contre les professionnels.

Il a tombé jusqu'ici Toussaint, français, Nollys, Dirick, Demeyer, Pietro, belges, et dans ces derniers temps, François le farinier, champion suisse. Il s'est rencontré avec Aimable de la Calmette au championnat de Mons et n'a pu achever la lutte, par suite d'accident; son plus grand désir est de vaincre ce Français, à La Louvière.

18:00 Écrit par La Petite Louve dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lutte |  Facebook |