11/08/2008

Faire et défaire.

La Louvière - Mardi 17 novembre 1925.

 

L'on sait que l'on a, à proximité du passage à niveau de La Croyère, près de la Franco-Belge, édifié une cabine, une jolie cabine, avec étage, une jolie cabine en bois, recouverte d'une élégante couche de peinture verte, d'un beau vert Espérance... 

Cette cabine a coûté, nous dit-on, 60.000 francs! Il est vrai que tout coûte si cher!

 Or, le cabinier continue à occuper sa loge préhistorique, petite, menue, peu confortable. Et si l'on en croit les bruits qui courent, il l'occupera encore longtemps. On dit, en effet, que la belle cabine ne serait jamais occupée. Et si elle l'est un jour, il faudra la reculer. Elle se trouve... trop près de la voie! Et ce doit être vrai, car, pour permettre le passage des wagons fermés sur le raccordement de la Franco-Belge, l'on a dû démolir en partie le garde-corps qui flanquait la nouvelle et jolie cabine... N'est-ce pas que l'histoire de la jolie cabine du passage à niveau de La Croyère valait la peine d'être contée?

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cabine |  Facebook |