24/10/2008

La destruction d'un terril.

La Louvière - Jeudi 1er avril.1937.

 

On sait que notre Syndicat d'initiative aurait voulu boiser le terril Sainte-Marie, à Bouvy, afin d'en faire un point panoramique. Mais on s'est heurté au refus des Charbonnages de La Louvière, qui ne veulent pas se dessaisir de l'usage de ce promontoire. Comme l'enlèvement des terres coûterait une somme respectable, on a décidé de les faire sauter, en vue d'aménager un immense espace où l'on édifiera une cité ouvrière, pour remplacer' la cité de Bouvy (Ville). 

Des mineurs, s'emploieront, jeudi, vers 8 heures du matin, à réduire, avec des petites chargea de dynamite, l'immense cône de Sainte-Marie. Ce sera du plus curieux effet que ces explosions projetant les terres en l'air. Les habitants sont priés de se tenir à distance des opérations et de laisser leurs fenêtres ouvertes, de 8 à 9 heures du matin, pour éviter le bris des carreaux.

 Ces opérations se feront sans aucun danger, si toutes les précautions prescrites sont observées. 

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Anecdotes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : terril, demolition |  Facebook |