26/12/2007

Des grévistes qui reçoivent la fessée.

La Louvière - Jeudi 22 avril 1920.

Dans une commune des environs, des porteurs d'express avaient imaginé de se mettre en grève parce qu'ils estimaient insuffisants les salaires qui leur étaient payés.

Ils firent valoir leurs griefs au chef de gare, homme énergique qui s'empara de l'un des protestataires, lui enleva sa culotte et lui administra une fessée à la vue des camarades de la victime.

Il demanda pardon - et tout rentra dans l'ordre...

Les choses en sont là. Ce drame de l'intolérance patronale a profondément ému les personnalités syndicales de l'endroit...

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Anecdotes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grevistes |  Facebook |