24/03/2009

Sens unique.

Dimanche-Lundi 17-18 mai 1931.

Le bourgmestre a prescrit l'établissement du sens unique dans certaines artères, savoir: 

1- rue Charles Nicaise (rue Sylvain Guyaux vers la rue des Amours). 

2- Tierne du Bouillon (chaussée de Mariemont, Jolimont vers rue de Baume Haut). Les autos venant de Jolimont devront tourner à droite. Les autos venant de La Louvière poursuivront vers le Pont-Brogniez. Si le sens contraire était adopté, les autos devraient traverser la chaussée en haut de Baume, et à Jolimont, pour prendre la droite. 

3- la rue des Amours est très étroite et particulièrement dangereuse; plusieurs accidents se sont produits à cet endroit, de même pour la rue Basse. Il y a lieu d'établir un sens unique de la rue Basse vers la place Jules Mansart pour la rue des Amours, de la rue Sylvain Guyaux vers la rue des Déportés, pour la rue Basse. 

4- afin de dégager le Drapeau Blanc, il est possible d'établir un sens unique dans la rue Hamoir, les autos venant de Jolimont étant dirigées par rue Arthur Warocqué, J. Toisoul, Maugrétout, Kéramis, Sylvain Guyaux, les autos venant de Houdeng continuant à droite vers Baume. 

5- La rue Joseph Toisoul est plus étroite, et il s'y trouve deux entrées d'écoles.

6- Même remarque que pour la rue J.-B. Berger. Plusieurs accidents sont déjà survenus à cet endroit (autos débouchant dans la rue du Commerce). 

7- les habitants de la rue Neuve se sont plaints, à plusieurs reprises, de la circulation trop intensive de véhicules de tous genres dans cette artère. 

8- la circulation sera rendue plus aisée sur les deux places en tournant toujours à droite (bordure extérieure). 

9- rue Piérard, à La Croyère-Ecoles.

22:15 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rue, neuve, berger, hamoir, bouillon, amours, nicaise, toisoul, pierard |  Facebook |

20/03/2009

La rue Neuve.

Mercredi 4 septembre 1929.

Les aigles qui tirent les ficelles à l'Administration communale de La Louvière n'ont aucun sens du ridicule, voire de l'odieux. 

Un hurluberlu s'est donc imaginé devoir marquer son passage dans l'édilité et il n'a rien trouvé de mieux, s'appuyant sur la mémoire d'un brave homme qui n'aurait jamais désiré cela, que de vouloir changer le nom d'une artère des plus importantes de la localité. 

01015LL_RUE_NEUVE [Web520]

On vient donc d'enlever la plaque "Rue Neuve" et d'apposer l'indication "Rue Joseph Wauters". La contre-offensive ne s'est pas fait attendre: tous les commerçants de la rue, et elle n'est guère habitée que de ceux-ci, font procéder à la peinture des mots "Rue Neuve" sous le numéro de leur domicile ou de leur firme. 

C'est là un pittoresque qui ne manquait vraiment pas à La Louvière, et l'étranger qui en aura l'explication ne manquera pas de souhaiter une chose: c'est que sa commune échappe à jamais à la "clairvoyance" d'Ostrogoths du genre de ceux qui composent la majorité heureusement précaire du Conseil communal de la "capitale du Centre" qui, vraiment, a d'autres titres de gloire.

01016LL_RUE_NEUVE [Web520]

21:00 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rue, neuve, wauters |  Facebook |