24/10/2009

Attention au couleur

Mardi 10 décembre 1929.

En attendant qu'on la supprime, on vient de repeindre la passerelle de la Chaussée. Entre nous, elle en avait bien besoin. La rampe est maintenant jolie, propre, pimpante. 

Mais valait-il encore bien la peine de faire des frais de peinture autour de cette passerelle appelée à disparaître? 

Oui, parce qu'il est bien certain que la suppression du passage à niveau, si elle doit être résolue, ne va pas se faire ainsi, du jour au lendemain. 

On a donc bien fait de la rafraîchir. 

Seulement, le peintre qui fut chargé d'avertir le public de certaines précautions à prendre, aurait bien fait de soumettre son écriteau à une censure quelconque. 

"ATTENTION AU COULEUR"! est amusant.. .Mais tout de même...

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle |  Facebook |

14/10/2009

On répare la briqueterie

Dimanche-Lundi 8-9 janvier 1928.

La briqueterie, c'est la passerelle du passage à niveau de la rue Gustave Boël. Nous avons dit que l'on avait placé une main courante au beau milieu de l'escalier, des deux côtés. C'était déjà un progrès. 

Samedi matin, nous avons constaté qu'un ouvrier tailleur de pierre, armé de ses outils, était occupé à rendre, aux marches en pierre, toute la symétrie désirable. C'est un nouveau progrès. 

...A propos de ce passage à niveau, nous affirmons que, durant les quarante-huit heures qui viennent de s'écouler, la barrière n'a pas été renversée une seule fois...

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle |  Facebook |

09/10/2009

Passage à niveau

472LL_PASSAGE_A_NIVEAUX

20:31 Écrit par La Petite Louve dans Cartes postales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle, passage a niveau |  Facebook |

24/09/2009

Une fameuse passerelle.

Vendredi 15 novembre 1907.

Le Conseil communal de La Louvière s'occupera ce soir d'un vaste projet. Il s'agit d'élever à la Chaussée une passerelle permettant aux trams, de même qu'aux piétons, de passer au dessus des multiples barrières qui coupent la rue des Houdeng, celle du chemin de fer de l'Etat restant parfois fermée un quart d'heure et même vingt minutes. 

472LL_PASSAGE_A_NIVEAUX10

La réalisation de ce projet coûterait environ 400.000 francs. C'est le seul moyen d'organiser un service intensif des trams. 

La Société nationale des chemins de fer vicinaux, qui demande à ce propos l'avis de l'Administration communale de La Louvière est bien décidée à mettre la main à l'oeuvre dès l'année prochaine.

19:15 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle |  Facebook |

12/08/2009

La passerelle du Mitant-des-Camps

Lundi-Mardi 23-24 septembre 1912.

Il semble que les cléricaux prennent un malin plaisir à être désagréables aux Louviérois. L'histoire de la passerelle du Mitant-des-Camps en apporte une preuve nouvelle. 

Depuis de nombreuses années, il existait, à l'extrémité de la rue du Mitant-des-Camps, à cent mètres de la gare de Bouvy, au-dessus du chemin de fer de l'Etat, un pont accessible aux piétons et aux véhicules et qui reliait le hameau des Fonds Gaillards au quartier du Mitant-des-Camps. Il y a douze ans environ, les voies du chemin de fer ayant dû être relevées, on supprima le pont, qui fut remplacé par une passerelle. Il y a trois  mois,  la  passerelle  fut  enlevée  pour  permettre l'établissement d'une troisième et d'une quatrième voie. La passerelle repose le long du talus - et on ne la replacera pas. 

On a donc, sans crier gare, supprimé cette voie de communication. Mais il y a sans doute eu une enquête de commodo et incommodo direz-vous. C'est possible, mais dans ce cas, elle a dû se faire "dans un sac", car des quelques personnes intéressées questionnées par nous à ce sujet, aucune n'a eu connaissance d'une enquête quelconque. 

Bref, on proteste ferme - et il faut reconnaître qu'il y a de quoi. Le hameau des Fonds Gaillards comprend environ 400 habitants, des ouvriers qui, pour se rendre à leur besogne, devaient emprunter la passerelle; les enfants suivaient le même chemin pour venir à l'école. Aujourd'hui, ils doivent faire un détour, d'un kilomètre par Saint-Vaast!! Parfaitement, ces braves gens, domiciliées à La Louvière, ne peuvent plus venir à La Louvière sans passer par Saint-Vaast qui, bien entendu, ne leur offre qu'un chemin non éclairé et impraticable à la mauvaise saison. On a donc isolé ces braves gens de leur commune. 

Les habitants des Fonds Gaillards, de même que ceux du Mitant-des-Camps, ont adressé une pétition énergique au Ministre des chemins de fer. L'Administration communale a protesté et elle va renouveler sa protestation. Et l'Association des commerçants va également mener campagne pour que la passerelle soit rétablie. 

Si le Ministre ne rapporte pas la décision prise, nous pourrons dire à nouveau qu'il y a deux poids et deux mesures à l'Administration des chemins de fer.

21:00 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle, camps, mitant |  Facebook |

28/07/2009

Passerelle du Hocquet (6)

Lundi-Mardi 16-17 mars 1914. 

Voici quelques renseignements intéressants sur les essais de la passerelle en béton armé, pour piétons, construite récemment pour les chemins de fer de l'Etat: 

Portée: 56 mètres d'axe en axe des rotules d'appui; hauteur des poutres: 7m.20 au milieu; montants écartés de 4m.67; largeur d'axe à axe des poutres: 3m.10. L'ossature est calculée pour une surcharge de 400 kilogrammes au mètre carré. On a de plus compté sur un vent de 150 kilogrammes par mètre carré. Les poutres sont du système Vierendeel. 

La flèche élastique maximum a été de 12 millimètres, au lieu de 36 millimètres prévus par la cahier spécial des charges. 

Pendant que les surcharges d'épreuve étaient sur le pont, un essai de résistance dynamique fut fait: 24 ouvriers traversèrent le tablier au pas de gymnastique, aller et retour; il en résulta une ondulation d'une amplitude maximum de 3 millimètres. Les mêmes hommes furent massés au milieu de la portée et là sautèrent tous ensemble, en cadence, 5 à 6 fois; la flèche ondulatoire atteignit au maximum 5 millimètres. Ces essais dynamiques n'ont pas modifié la flèche statique de 12 millimètres. Aucune déformation permanente n'a été constatée.

20:15 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle, hocquet |  Facebook |

26/07/2009

Passerelle du Hocquet (5)

Samedi-Dimanche 1-2 novembre 1913. 

Hier et ce matin, les ingénieurs ont fait la réception de la passerelle du Hocquet. Les essais de charges et de surcharges du grand pont construit en béton armé ont été concluants. Cet après-midi les essais auront lieu sans les pilastres centraux. Souhaitons que ces essais soient aussi concluants que les premiers et que la passerelle soit mise au plus tôt à la disposition du public.

20:15 Écrit par La Petite Louve dans Equipements publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passerelle, hocquet |  Facebook |