08/05/2009

Le nouveau bureau des télégraphes.

Mardi 18 février 1930.

Ceux qui ont cru que le nouveau bureau des télégraphes (sic) de la rue de la Concorde serait ouvert au public dans le courant de 1930, se sont trompés. 

Les travaux intérieurs ont certes été poussés plus ou moins activement. Mais jusqu'ici, aucune mesure n'a encore été prise en vue des travaux de raccordement des abonnés. Or, ce ne sera pas une mince besogne... 

On prétend même que l'adjudication à cet effet n'a pas encore eu lieu.

20:15 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telegraphe |  Facebook |

04/05/2009

Emplois de porteurs de télégrammes.

Dimanche-Lundi 8-9 septembre 1929.

Des emplois de porteurs de télégrammes sont vacants au bureau télégraphique de La Louvière. Age minimum, 14 ans; maximum, 17 ans. 

Les porteurs de télégrammes sont payés d'après le nombre de correspondances distribuées avec minimum assuré de 11 francs par jour. Ils sont affiliés à la caisse des ouvriers et jouissent de soins médicaux et pharmaceutiques. Ils sont immatriculés à l'âge de 18 ans. Des examens spéciaux leur donnent accès aux emplois de bureau de l'administration des télégraphes. 

Pour inscription et renseignements complémentaires, s'adresser à M. le Percepteur des Télégraphes, à La Louvière.

28003_PORTEURS_DE_TELEGRAMM [Web520]
Porteurs de télégrammes.

20:15 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telegraphe |  Facebook |

28/04/2009

Avis aux abonnés du réseau téléphonique de La Louvière.

Samedi 21 janvier 1928.

Important. 

Le comptable des téléphones a l'honneur de porter à la connaissance des abonnés du réseau de La Louvière: 

1- Qu'à partir du 15 février prochain, leur bureau central restera ouvert jour et nuit. Du chef de cette extension de service, il sera perçu annuellement, un supplément de 20 francs par raccordement direct ; 

2- Qu'à partir de la même date, étant donné que le réseau de La Louvière compte actuellement plus de 1000 abonnés, il sera perçu un deuxième supplément de 80 francs par raccordement direct et par an. 

Le versement du supplément total de 100 francs aura lieu, pour la première fois, lors du renouvellement annuel de l'abonnement. Ces décisions sont prises en exécution des articles 10 et 12 de l'arrêté royal du 20 octobre 1926. 

03036LL_GARE
La gare et la centrale téléphonique avec la herse de raccordement des abonnés.

La Louvière, le 19 janvier 1928. 

Ainsi donc, pour un service qui actuellement, ne "sert" qu'à cinq personnes, on va faire payer par les abonnés de La Louvière, plus de vingt mille francs par an. Nous serons heureux d'enregistrer les statistiques des communications nocturnes et noctambulesques! 

Au moment où l'on parle tant de lois de huit heures, des loisirs, etc. on va astreindre des télégraphistes à passer la nuit pour ne rien faire. Espérons qu'on leur appliquera, à eux aussi, le tarif de nuit. 

Nous protestons, en tous cas, contre cette décision. C'est ce qu'on appelle "pomper l'argent de la poche de nos concitoyens". 

Quant à la redevance de 80 francs, il est regrettable que La Louvière soit devenue une si grande ville. Mais ce n'est pas l'Etat, en tous cas, qui l'a embellie, grands dieux! Voyez les stations infectes de La Louvière, Bouvy, la passerelle chancelante, le passage à niveau gênant et renversant, les locaux du télégraphe et du téléphone, où s'entassent, sans souci d'hygiène, de nombreux et dévoués fonctionnaires masculins et féminins, au travail si harassant. 

Mais voilà, on veut nous faire payer un joli bureau des postes de la rue Paul Leduc. Et, cependant, on y travaille avec le minimum d'employés. Questionnez d'ailleurs les habitués de ces bureaux. Non, vraiment, La Louvière n'a pas encore coûté grand'chose à l'Etat depuis la fondation de la commune.

C'est déplorable!

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telephone, telegraphe |  Facebook |

22/04/2009

A propos d'un poste de télégraphie sans fil.

Mercredi 22 juin 1921.

Un confrère bruxellois a annoncé que l'administration des postes avait acheté, avant la guerre, rue de la Poterie, un bloc de vieilles maisons appartenant aux Manufactures de Kéramis, pour y construire un grand hôtel central à l'usage du service des postes, de télégraphe et de téléphonie. Et notre confrère bruxellois ajoute: "II est actuellement question de commencer le travail de démolition des vieux bâtiments, qui menacent ruines et de construire un édifice de grand style avec antenne de haute tension, pour l'installation d'un poste de T.S.F." 

Renseignements pris, il est question, ainsi que nous l'avons annoncé, d'orner d'une antenne les bâtiments de la gare de La Louvière. Mais nous pensons que l'on fait erreur en ce qui concerne l'installation d'un poste rue de la Poterie. 

Les services des postes et des télégraphes ont acquis des terrains pour l'érection d'un bureau des postes rue de la Poterie et d'un bureau central téléphonique rue de la Concorde; mais il ne semble pas qu'il soit question, pour le moment, de construire l'un ou l'autre de ces bâtiments.

Il est bien entendu que nous le regrettons pour les Louviérois.

19:45 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telephone, telegraphe |  Facebook |

20/04/2009

Au télégraphe.

Dimanche 22 décembre 1918.

Un poste télégraphique est établi à la perception des télégraphes rue de la Station à La Louvière. 

Il fonctionne provisoirement de 8 à 18 heures. 

Les télégrammes privés et de presse y sont acceptés au tarif de l'urgence pour:

1- L'intérieur de la Belgique;
2- Les pays alliés;
3- Les pays neutres;
4- Les localités situées dans le territoire occupé en Allemagne par l'armée belge et adressés aux autorités civiles et militaires belges ou des pays alliés. 

L'adresse écrite sous une forme convenue ou sous un nom supposé, n'est pas admise. 

Les correspondances doivent être rédigées en langage clair et concis; leur admission est subordonnée à la nécessité de télégraphier; elles doivent être émises de bonne foi et ne point s'occuper de choses militaires ou de guerre. 

Le nom et le domicile de l'expéditeur seront inscrits en marge; idem en ce qui concerne le déposant, si l'expéditeur ne se présente pas lui-même; ces indications seront contrôlées au moyen des cartes d'identité. 

L'acceptation a lieu aux risques des expéditeurs. Des retards sont à prévoir. Les télégrammes sont soumis à la censure. 

Afin de ne point surcharger les rares communications actuelles, le public est instamment prié de n'user du télégraphe qu'avec la plus grande modération, et de recourir à la poste pour tous les messages qui ne sont pas d'une urgence incontestable.

28002_PORTEURS_DE_TELEGRAMM [Web520]Porteurs de télégrammes.

19:30 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telegraphe |  Facebook |

01/06/2007

Le télégraphe.

Houdeng-Goegnies - Mercredi 16 janvier 1901.

 

Une réforme s'impose dans le service du télégraphe en nos deux communes d'Houdeng, où nous sommes encore aux installations primitives. Un bureau est établi à la gare, mais il ne peut desservir promptement les Deux-Houdeng, dont certains habitants doivent encore faire une demi-heure de chemin lorsqu'ils veulent envoyer un télégramme, alors que dans d'autres localités, entre autres à Binche, un bureau succursale est installé à 12 minutes de la gare.

 

M. le Ministre des chemins de fer, postes et télégraphes, ferait donc sage et utile besogne en établissant, au bureau des postes, qui se trouve au centre des Deux-Houdeng, un bureau télégraphique.

17:15 Écrit par La Petite Louve dans Services publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : telegraphe, telegramme, communication |  Facebook |